Cet article date de plus de 4 ans

En attendant l'Arc de triomphe, le Prix Niel est remporté par le favori Makahiki à Chantilly

Monté par un Français, le Japonais Makahiki a remporté, dimanche 11 septembre à Chantilly, le Prix Niel, course préparatoire au Prix de l'Arc de Triomphe.

Le jockey et sa monture en pleine course à Gouvieux, le 7 septembre 2016.
Le jockey et sa monture en pleine course à Gouvieux, le 7 septembre 2016. © JACQUES DEMARTHON / AFP
On attendait le japonais pur-sang Makahiki dimanche à Chantilly (Oise) dans le Prix Niel : contrat rempli. Monté de main de maître par le Français Christophe-Patrice Lemaire, le mâle de 3 ans s'est imposé de haute lutte dans les 200 derniers mètres.

"Je suis venu très facilement. Makahiki a bien bossé ! On a eu une très bonne course. Celle que nous souhaitions avoir pour lui", a déclaré Christophe-Patrice Lemaire, 37 ans, expatrié depuis deux ans au Japon.

"Quand j'ai serré les doigts à l'entrée de la ligne droite, il a bien répondu. Comme c'est un cheval très détendu, il s'est relâché ensuite tranquillement", a-t-il ajouté.

Une sage course d'attente


La course, qui a opposé cinq concurrents, a été animée par l'Anglais Midterm, monté par le Français Vincent Cheminaud, suivi en file indienne par le Français Doha Dream sous la selle d'un autre jockey tricolore, Gregory Benoist, tandis que le Japonais attendait son heure en troisième position.

Makahiki, qui participait à sa première course en France, a déboîté à 400 mètres du but pour prendre la mesure des leaders, qui l'ont toutefois obligé à lutter jusqu'au bout. Le cheval nippon, entraîné au Japon par Yasuo Tomomichi, s'est imposé d'une encolure devant Midterm, tandis que Doha Dream concluait troisième d'une courte tête.

La belle période


Sacré meilleur trois ans grâce à sa victoire le 29 mai dans le Derby japonais, Makahiki, fils du top étalon Deep Impact, était le favori de cette course préparatoire au Prix de l'Arc de triomphe et s'annonce comme un sérieux prétendant pour ce championnat du monde du galop, le 2 octobre, également à Chantilly.

Avec sa victoire ce dimanche, Makahiki a rapporté à son propriétaire Makoto Kaneko les 74.100 euros promis au vainqueur sur les 130.000 euros de primes diverses.

Dans trois semaines, les jeunes champions seront cette fois confrontés à leurs aînés dans l'Arc, sur le même parcours de l'hippodrome de Chantilly, celui de Longchamp étant en travaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hippisme sport