Cet article date de plus de 4 ans

Prix du Jockey-Club : des "bébés" pur sang en quête d'une couronne à Chantilly

Ils n'ont que trois ans mais possèdent déjà vitesse et endurance : 17 "bébés" pur sang, les meilleurs d'Europe, vont batailler dimanche dans le Prix du Jockey-Club sur le gazon de l'hippodrome de Chantilly (Oise).
image d'archive
image d'archive © France 3 Picardie
Doté de 1,5 million d'euros, la course se dispute sur 2.100 mètres qui se termine avec une ligne droite en montée de 600 m. Elle réunira cette année encore de nombreux protagonistes de la "Poule d'essai" des poulains, même si le vainqueur Irlandais The Gurkha de ces courses préparatoires est absent.

Trois semaines après la "Poule" des mâles, les turfistes vont donc revoir dans le clan des tricolores et parmi les têtes d'affiche Mekhtaal, qui a survolé le Prix Hocquart à Deauville le 15 mai et Raseed qui a fait briller la casaque de son éleveur Hamdan Al Maktoum dans le Prix Noailles, déjà à Chantilly. L'entraîneur Alain de Royer Dupré, recordman des victoires dans la course, tentera d'inscrire à son palmarès un septième sacre avec son pensionnaire Zarak, appartenant à l'Aga Khan. Ce fils de Dubawi et de la championne Zarkava a perdu son invincibilité
dans la "Poule d'essai" des Poulains (5e). Confié de nouveau au jockey belge Christophe Soumillon, huit fois cravache d'Or en plat, il aura soif de revanche.

La délégation britannique sera, elle, emmenée par Foundation, dans les boxes de John Gosden et confié à Lanfranco Dettori, récent troisième des Dante Stakes sur l'hippodrome de York le 7 mai et par Robin of Navan, qui a remporté le Critérium de Saint-Cloud le 1er novembre 2015 et adore le terrain souple.

Les Irlandais aligneront au départ Black Sea et Bravery dépendant du redoutable entraîneur Aidan O'Brien, toujours à la recherche d'une première victoire dans le "Jockey-Club" et qui a mené au succès son élève The Gurkha dans "Poule d'essai" des poulains.

Deux inscrits de dernière minute : Dicton et Imperial Aviator. Leur entourage a déboursé 72.000 euros au lieu des 2.640 euros dûs jusqu'au 17 février, date des ultimes engagements.

Un terrain souple

Considéré comme la meilleure course de plat en France, après l'Arc de Triomphe, le Prix du Jockey Club devrait se courir sur un terrain souple en dépit des fortes pluies tombées sur l'Oise. "Il n'y a pas de pluies d'annoncées d'ici dimanche. Le terrain qui est aujourd'hui très souple, sera souple dimanche car la piste est bien drainée et sèche vite", a dit un porte parole de France Galop.

Le Prix du Jockey-Club dont la première édition s'est déroulée le 24 avril 1836, donnera cette année le coup d'envoi des EpiqE series, un circuit des plus importantes courses françaises, imaginé pour rendre accessible au plus grand nombre le monde des courses et leurs coulisses. Le Prix du Jockey-Club mène parfois au Prix de l'Arc de Triomphe, le championnat du monde du galop disputé le premier dimanche d'octobre.

Seuls dix vainqueurs du "Jockey-Club" ont réalisé le doublé dans "l'Arc" : Ksar (1921), Mon Talisman (1927), Le Pacha (1941), Verso II (1943), Ardan (1944), Sassafras (1970), Suave Dancer (1991), Peintre Célèbre (1997), Montjeu (1999) et Dalakhani (2003).

Et le "Jockey Club" se révèle aussi un très bon pourvoyeur d'étalons, comme le prouvent les lauréats : Shamardal, Lawman, Le Havre et Lope de Vega, qui sont tous devenus des pères de champions. En marge des courses, le public découvrira au coeur des pistes une exposition de voitures de collection (datant d'avant 1989).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hippisme sport