Elections régionales: Arnaud Battefort, ancien patron du PS dans l'Aisne, ne sera pas candidat

L'ancien patron du PS de l'Aisne Arnaud Battefort devait être numéro 2 sur les listes du PS, derrière Anne Ferreira. Mais c'était sans compter les accords avec les autres partis de la liste, le PRG et le MRC.

L'ancien patron du PS dans l'Aisne a fait les frais des alliances du PS.
L'ancien patron du PS dans l'Aisne a fait les frais des alliances du PS.
Il a fallu faire "caser" un membre du PRG: Sébastien Eugène sera donc n°2 sur la liste PS dans l'Aisne.

Et voilà Arnaud Battefort sommé de migrer sur la liste du Nord, voire celle du Pas-de-Calais. Finalement, alors que les listes devaient être finalisées pour le dépôt aujourd'hui : on lui propose finalement d'aller vers l'Oise !

Arnaud Battefort a donc décidé de ne pas être candidat, il se dit "déçu oui, amer non, inquiet oui ! Le combat sera difficile, et encore plus avec ses bêtises de constitution de liste".


Arnaud Battefort a réagi sur sa page Facebook:

"J'ai fait le choix de ne pas être candidat aux élections régionales en décembre prochain. Après avoir été 2ème de liste dans l'Aisne puis exfiltré pour être proposé à une très hypothétique place dans le Nord ou dans le Pas-de-Calais, j'ai refusé d'être parachuté dans l'Oise hier soir, Département dont les responsables politiques ignoraient très certainement ma possible présence. Je ne suis guère adepte du nomadisme politique, je suis attaché depuis longtemps à mon territoire, à mon département et je respecte trop ses habitants au milieu desquels je vis, je souffre, je me bats, je construis. Je suis à l'image de la société humaine, j'ai mes qualités et mes défauts mais j'ai la faiblesse de penser que même en politique il faut faire preuve de droiture, d'éthique et respecter ceux qui nous donnent mandat. Je remercie toutes celles et tous ceux qui m'ont accompagné, encouragé, soutenu et qui connaissent ma fidélité et ma loyauté. Aux Vaillysiennes et Vaillysiens, vous toutes et tous mes amis qui m'avait fait l'honneur de vous représenter je dis que je suis fidèle à mes engagements; je ne souhaitais pas me présenter à la Communauté de Communes ni au Département pour pouvoir représenter ce bout d'Aisne (et même un peu plus) que je pensais incarner dans la nouvelle grande Région et pour qu'enfin elle soit une réalité physique au plus près de nous. D'autres le feront à ma place, c'est ce que vous êtes en droit d'attendre de vos élus. C'est ce que j'exige de moi au quotidien. Je remercie Pierre de Saintignon de sa confiance, la mienne n'a pas varié à son égard. Il est ancré dans notre Région, quand d'autres l'habitent à peine. Il est habité par elle ! Evidémment certains sont comptables de cette décision dont j'espère qu'elle est la bonne. Mais à ceux qui pensent depuis trop longtemps qu'ils peuvent m'affaiblir, m'écarter, voire me faire renoncer je dis que cette terre qui est celle de mes ancêtres, je n'y suis pas comme d'autres de passage. Mieux, ce territoire que nous portons ensemble en héritage et que nous empruntons à nos enfants je lui donne rendez-vous !"

Contacté, François Lamy, porte-parole de Pierre de Saintignon a répondu: "nous sommes vraiment désolés, c'est vrai qu'il a été victime d'un accord national. Nous avons cherché des solutions, la loi nous permet de présenter un candidat n'importe où dans la région, c'est d'ailleurs une pratique courante. il faut rappeler que les futurs élus seront être au service de la grande région"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter