Cet article date de plus de 7 ans

Sylvie Houssin rejette l'idée d'un front républicain

La candidate socialiste, arrivée en troisième position lors de la législative partielle dans la deuxième circonscription de l'Oise, a refusé dimanche soir d'appeler à voter pour Jean-François Mancel (UMP) au second tour pour faire barrage au Front national.
© France 3 Picardie
Entourée des militants socialistes beauvaisiens, Mme Houssin s'est justifiée en affirmant que "les électeurs auront le choix entre l'extrême droite et la droite extrême. On a toujours dit qu'il fallait appeler à voter au second tour pour un candidat républicain. Je ne pense pas que Jean-François Mancel soit républicain. Je connais ses accointances et ses relations très proches avec le Front national. Il n'y aura aucune consigne de vote".

Sylvie Houssin en contradiction avec son parti

Cette position tranchée a été contredite par le secrétaire national du Parti socialiste : Harlem Désir a réagi dans la soirée, disant "(prendre) acte" de l'élimination de Sylvie Houssin, et a appelé "sans hésitation à faire barrage au Front national" lors du second tour.

Dimanche, Sylvie Houssin a recueilli 21,37% des suffrages (5828 voix), derrière M. Mancel de l'UMP (40,61 %, 11073 voix) et Mme Italiani du FN (26,58%, 7249 voix).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique