Venette (60): les salariés de Saipol refusent la fermeture de leur usine, subventionnée dans LE programme picard sur les biocarburants en 2011

Depuis ce matin 10h, les 180 salariés de Novance qui produit des biocarburants à Venette dans l'Oise ont quitté leur poste de travail pour bloquer un rond point d'accès à Compiègne. Ils refusent la fermeture de l'unité Saipol qui compte 29 salariés.

© Christophe Rabou
Selon le représentant de la CGT Christophe Rabou, la direction leur a annoncé vouloir fermer Saipol, une unité de production de biodiesel à base d'huile d'ici fin 2013. Motif: elle n'est plus assez rentable, toujours selon les syndicats.

Depuis ce matin, les quelques 150 salariés de Novance, l'usine soeur, sont en grève par solidarité avec leurs 29 collègues de Saipol. A 10h, ils sont sortis de l'usine et bloquent depuis le rond point du chemin de l'usine, qui permet l'accès à Compiègne.

Jointe par téléphone, la direction parisienne de Sofiprotéol confirme la fermeture de l'unité de biodiesel à base d'huile Saipol. Des reclassements dans les sites industriels du groupe seront proposés aux 29 salariés, notamment à Rouen.

Mais d'après les syndicats, le salarié qui refuserait un reclassement serait licencié pour rupture de contrat conventionnel. C'est pourquoi, les syndicats réclament un plan de licenciement pur et simple avec une prime d'indemnité identique pour tous. 

Ils veulent également savoir où sont passées les subventions de l'Etat versées il y a 2 ans.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation grève