Accueil des lions du Buffalo Circus : la Fondation Brigitte Bardot n'est “pas en position de force”

© AFP
© AFP

La Fondation Brigitte Bardot, qui est intervenue auprès des autorités suite à l'annonce d'une possible euthanasie d'un lion qui a attaqué "son" dompteur à Doullens, dimanche dernier, est sans base légale pour agir.

Par Célia Mascre

La Fondation Brigitte Bardot a proposé, dans un tweet, d'accueillir le lion qui a sauté sur un dompteur du Buffalo Circus dimanche dernier à Doullens, dans la Somme, après être intervenu auprès des autorités afin qu'il ne soit pas euthanasié. Mais la fondation, qui se dit également prête à accueillir le deuxième lion du cirque, n'a pas de base légale pour agir.

"En l'absence de défaut de certificat de capacité du côté du cirque, nous ne pouvons pas faire grand chose... Nous ne sommes pas en position de force. À moins que le cirque ne décide d'abandonner les lions, il me paraît difficile de pouvoir les accueillir", déplore Christophe Marie, porte-parole de la fondation. 

La fondation est dans un premier temps intervenue auprès des autorités pour que le lion ne soit pas euthanasié. "Mais nous voyons mal le dompteur continuer à faire son numéro dans de telles circonstances", poursuit M. Marie.

Contacté, le cirque n'a donné aucune réponse quant à un éventuel abandon. Si tel était le cas, les lions seraient accueillis près de Lyon, par l'association Tonga Terre d'Accueil

La fondation est également intervenue afin que des dispositions soient prises aux niveaux national et même européen. "Nous souhaitons que l'État interdise ce genre d'exhibitions totalements abérantes", conclut M. Marie.

Le maire de Doullens, lui, a refusé de prendre un arrêté interdisant la présence de cirque avec animaux sauvages sur sa commune.




A lire aussi

Sur le même sujet

Visite de chantier au musée de Picardie

Près de chez vous

Les + Lus