Amiens SC : souvenirs de la belle époque du Stade Moulonguet

Robert Buchot et Paul Imiela, anciens de l'Amiens SC, se souviennent des glorieuses années du stade. / © France 3
Robert Buchot et Paul Imiela, anciens de l'Amiens SC, se souviennent des glorieuses années du stade. / © France 3

Le dossier sport de la semaine est consacré au Stade Moulonguet, ancienne enceinte officielle de l'Amiens SC, où le club attirait les foules quand il était en 2e Division et avant la construction de La Licorne. Les anciens se souviennent. Les nouveaux attendent une rénovation.

Par Mickael Guiho

Pendant dix ans, on l'a appelé "stade de la rue Louis Thuillier". En 1931, il devenait le stade (Albert) Moulonguet, du nom du docteur et président de l'Amiens AC, qui loua les terrains vaquants après la guerre (ils avaient été réquisitionnés par les britanniques) puis y construit une tribune en 1921. Une Histoire déjà riche. Puis le stade deviendra le théâtre d'un glorieux passé sportif. Une époque révolue, même si l'enceinte est encore indispensable pour les footeux du XXIe siècle.

Dossier sport : le stade Moulonguet
Reportage de Laurent Pénichou, Jean-Louis Croci et Cédric Delangle. Intervenants : Robert Buchot, Ancien attaquant de l'Amiens SC ; Paul Imiela, Ancien défenseur de l'Amiens SC ; Lionel Herbet, Journaliste ; Romain Poyet, Attaquant de l'Amiens SC ; Patrick Abraham, Ancien joueur, entraîneur de l'Amiens SC (B).

Quand Amiens "attirait du monde"


Dans les années 1970, le Moulonguet accueillait des matchs de Division 2. Platini foulait la pelouse chaque année avec son club, Nancy. On se pressait pour les derbys de la Somme, entre Abbeville et Amiens. Les joueurs de la capitale picarde étaient amateurs.

L'ancien défenseur de l'Amiens SC Robert Buchot se souvient : "C’était une joie, un bonheur, un honneur de jouer ici." De dépenser la prime de match (30 Francs) à la buvette avec les supporters, aussi.

Mal au point, mais pas mort


Depuis 1999, l'Amiens SC joue à la Licorne. Le Moulonguet ne répondait plus aux normes. Aujourd'hui, même s'il n'est plus en très bon état, il reste indispensable. "On a peu de terrains homologués pour jouer en National ou CFA2", souligne Patrick Abraham, ancien joueur et actuel entraîneur de l'équipe B, qui utilise la pelouse ancestrale.

Aujourd'hui l'enceinte appartient à la ville d'Amiens. Elle devrait rénover le Moulonguet - on en parle depuis plus des années - sans que l'on en sache plus pour le moment.

Sur le même sujet

La préfète de la Somme en visite à Crouy-Saint-Pierre pour rassurer les agriculteurs

Les + Lus