• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Grève nationale des enseignants le jeudi 5 décembre : perturbations dans les écoles, crèches et cantines de la région

© Archives 2011 France 3 Picardie
© Archives 2011 France 3 Picardie

La réforme des rythmes scolaires mobilise encore. Trois semaines après leur dernière manifestation, et à l'appel de plusieurs syndicats, les professeurs des écoles, les agents territoriaux et les animateurs seront en grève ce jeudi 5 décembre. Des perturbations sont à prévoir partout en Picardie .  

Par Halima Najibi

Ils réclament l'abrogation de la réforme des rythmes scolaires. Le syndicat majoritaire des enseignants du premier degré le SNUipp- FSU annonce entre 60 à 75% de grévistes pour la journée de demain. 

A Amiens :


deux crèches municipales sur 16 resterons fermées : Caline et les Bout'chou.
Trois crèches auront un fonctionnement réduit : Adrien-Fauga, Léo-Lagrange, Georges-Quarante.

Concernant les cantines :
14 sur 58 resterons fermées : Avenue de la Paix, Gustave-Charpentier, Pigeonnier, Elbeuf, Sagebien, Bapaume, Edmond-Rostand, les Violettes, Jacques Brel, Longpré, Saint-Germain maternelle, Saint-Leu, Saint-Maurice B et Chemin des Plantes.

Sur ces 14 fermetures 10 sont dues au fait que l'école elle-même sera fermée. 
 
Accueils périscolaires :

3 accueils fermés (sur 23) le matin : accueil Jules Verne, CLM Saint-Leu et CLM Réaumur
2 accueils fermés (sur 34) l’après-midi : CLM Saint-Leu et CLM Réaumur
Sur ces 3 structures, 2 sont fermées en raison du fait que les écoles auxquelles elles sont rattachées sont fermées.

Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour savoir si elle a mis en place un service minimum d'accueil.  

Pour info : l'organisation du service d'accueil institué par la loi du 20 août 2008.

Les jours de grève, les enfants sont accueillis même si leur enseignant est absent pour fait de grève.

L'État assure cet accueil si le nombre prévisionnel de grévistes d'une école est inférieur à 25%.

Les communes assurent le service d'accueil si le taux prévisionnel de grévistes est supérieur ou égal à 25% des enseignants des écoles publiques maternelles et élémentaires. Elles bénéficient en contrepartie d'une compensation financière de l'État et organisent ce service de façon très souple. Le choix des personnels, des locaux, d'une association éventuelle avec d'autres communes lui est donné.

Pour les écoles privées sous contrat : le service d'accueil relève de l'organisme de gestion de l'école. Une compensation financière est également prévue par la loi.

Sur le même sujet

Ouverture des Serres royales de Laeken

Les + Lus