La Baie de Somme va-t-elle supporter les 6500 coureurs de la Transbaie ?

© France 3
© France 3

Dimanche matin, 6500 coureurs vont s'élancer en baie de Somme pour la 29ème Transbaie. Seul hic, la baie est fragile... Et pour être sûrs de ne pas l'abîmer, le GEMEL, le Groupe d'Études des Milieux Estuariens et et Littoraux, réalise pour chaque édition une étude d'impact environnemental.

Par J-P Rey et Célia Mascré

Ce sera l'évenement sportif du week-end... La mythique course de la Transbaie accueillera 6500 coureurs qui effectueront le trajet de Saint-Valéry au Crotoy aller-retour. Mais tout ce mouvement peut fragiliser la baie. Le Gemel, Groupe d'Études des Milieux Estuariens et et Littoraux, est là pour veiller au grain.

Et au Gemel, on est très attentif au tracé de la Transbaie : on le compare aux relevés de terrain des espèces végétales et animales... Car la baie de Somme est classée Natura 2000 réseau de protection des milieux naturels. 

Car la baie de Somme recèle des trésors : salicorne, oreilles de cochon, mais surtout l'Obione une plante qui abrite petites crevettes crabes ou vers de sable.

La Baie de Somme va-t-elle supporter les 6500 coureurs de la Transbaie ?
Jean-Pierre Rey, Jérôme Arrignon, Pierre-Olivier Pappini ; avec Mélanie Rocroy, directrice du GEMEL ; Thierry Ruellet, chargé de recherches au GEMEL ;

Dimanche les concurrents vont courir sur le sable nu en lisière des massifs de végétaux. Et pas question de souiller la baie : une armée de bénévoles va passer derrière les coureurs pour ramasser tous les détritus

A lire aussi

Sur le même sujet

Caudry : 7 kilomètres de dentelle et un record pour le Téléthon

Près de chez vous

Les + Lus