Belle prise de drogues à Abbeville dans la Somme

Les douaniers ont saisi 12 kilos de cocaïne et 1.1 kilos d'héroïne sur le tarmac de l'aérodrome d'Abbeville.

© Photo "douane française"

Une action coordonnée des douanes françaises et britanniques a permis cette saisie, dans un avion de tourisme à destination de l'Angleterre et l'arrestation du pilote. L'individu, originaire de Grande-Bretagne avait quelques jours plus tôt, loué l'avion à Londres et avait fait le voyage depuis la Grande-Bretagne pour atterrir à Abbeville.

Une opération menée étroitement entre les douanes françaises et britanniques.

Après une première tentative avortée quelques jours plus tôt de se poser à Abbeville en raison des conditions météorologiques, l'homme s'est posé finalement le 28 octobre sur l'aérodrome d'Abbeville. Celui-ci, dès son arrivée en France, a fait l'objet d'un ciblage suite à une information transmise par la douane britannique (UK Border Force).

Des agents de la DNRED (direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) de Lille et de Calais, des agents des services aéroterrestres de la douane, ainsi que de la brigade des douanes d'Abbeville ont mis en place un dispositif de surveillance et de contrôle sur l'aérodrome d'Abbeville.

 

 

L'avion loué en Angleterre : photo "douane française"

L'affaire est confiée aux magistrats de Lille.

Le 31 octobre 2012, vers midi, ils ont intercepté l'individu sur le tarmac au moment où il s'apprêtait à rejoindre son aéronef pour regagner la Grande-Bretagne.

Lors de la visite de ses bagages, les douaniers ont découverts les 12 kg de cocaïne conditionnés en paquets et 1.1kg d'héroïne brune.

L'aviateur a été placé en retenue douanière, puis a été remis aux services de police judiciaire d'Amiens. Les suites de cette affaire ont été confiées aux magistrats de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lille.

Une belle prise pour les douaniers.

La valeur de la marchandise est estimée à environ 517 000 euros sur le marché illicite de la revente au détail de stupéfiants.

Ce n'est pas la première coopération franco-britannique.

Ce même type de coopération entre les douanes françaises et britanniques avait également abouti le 12 mai dernier à la saisie de plus de 63 kg d'amphétamines et de 6 kg de cocaïne destinés à être livrés en Grande Bretagne à bord d'un ULM.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers douanes drogue abbeville
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter