Défaite honorable de la gauche dans la Somme

La vague bleue attendue dans la Somme s'est confirmée. L'union de la droite a remporté 13 des 23 cantons. Mais la gauche a réalisé de beaux scores à Amiens. Le FN en revanche n'a pas réussi à transformer l'essai du premier tour et ne s'est imposé que dans le canton de Corbie.

© France 3 Picardie

La gauche prend une bonne droite mais n'est pas KO

C'est dans un département qu'elle ne détenait que depuis 2008 que la gauche samarienne a finalement le mieux résisté à la droite. Alors qu'elle n'avait réuni que 27,87% des suffrages au premier tour (derrière l'union de la droite et le Front national), elle conserve neuf cantons, dont cinq dans la capitale picarde. Des victoires à Amiens obtenues grâce à la division de la droite. 

Ses quatre autres succès à Roye, Gamaches, Ailly-sur-Somme et Flixecourt consacrent le travail d'élus ancrés dans leurs territoires à l'image de Catherine Quignon (Roye) et René Lognon (Flixecourt).
durée de la vidéo: 01 min 30
Canton de Roye


Front républicain contre Front national

Le scrutin à deux tours a été fatal au Front national, pourtant arrivé en tête dans la Somme à l'issue du premier tour avec 34,23% des votes exprimés. En outre, douze cantons pouvaient donner lieu à des triangulaires. Mais après le dépôt des candidatures pour le second tour, leur nombre est tombé à trois (Amiens-3, Albert et Roye). Des triangulaires qui n'ont de toute façon pas souri aux candidats de Marine Le Pen. Ailleurs, le front républicain a permis de contenir le FN, comme à Abbeville, Friville-Escarbotin ou encore Péronne.

Seule exception, seul succès frontiste dans la Somme, le canton de Corbie où le binôme Patricia Wybo/Alex Gaffez a battu Élodie Héren et François Manable qui n'ont pas bénéficié du retrait (tardif et non officiel) des candidats de droite Johanna Bougon et Ludovic Kessler.
durée de la vidéo: 01 min 50
Le canton d'Abbeville 1











Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique