Fermeture du centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature

Picardie Nature menacée de fermeture / © France 3 Picardie
Picardie Nature menacée de fermeture / © France 3 Picardie

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage de l’association Picardie Nature vient de fermer ses portes, définitivement.

Par Halima Najibi

L'association Picardie Nature qui compte de nombreux bénévoles, prend en charge depuis 50 ans des animaux blessés. Cette activité était une des plus anciennes de l’association régionale de protection de l’environnement. Le département de la Somme a décidé de vendre les locaux qu'il prêtait à Picardie Nature. L'association dont les subventions sont en baisse ne peux plus assurer ses missions. Elle a décidé de fermer définitivement le centre.  
Abbeville : fermeture du centre Picardie Nature
Avec : Patrick Thiery Président de Picardie Nature; Allain Bougrain-Dubourg Président de la Ligue de Protection des Oiseaux Par téléphone; un reportage de Jeanne Blanquart, Arnaud Wust et Sébastien Le Fur


Le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage regroupait trois types d'activités:
  • une permanence téléphonique 7 jours sur 7 pour répondre aux appels des particuliers, agents de collectivités, pompiers, etc… totalisant environ 1200 à 1800 appels par an.
  • L'organisation du convoyage des animaux par les permanents et la participation de plusieurs bénévoles, principalement dans le département de la Somme, mais aussi dans l'Oise et dans l'Aisne. 250 animaux recueillis en moyenne annuellement, appartenant pour la plupart à des espèces protégées.
  • Les soins aux oiseaux recueillis dans des quarantaines puis en enclos de rééducation.
Aujourd'hui, en Picardie, seuls deux centres fonctionnent encore, à St Quentin et à Hirson dans l'Aisne, mais ils ne seront évidemment pas en mesure de répondre aux sollicitations des habitants de la Somme et de l'Oise.

Sur le même sujet

Les + Lus