Le FN présentera jeudi des candidats au premier tour de l'élection à la présidence des départements en Picardie

Le Front national a remporté 4 cantons dans l'Aisne, 2 dans l'Oise et 1 dans la Somme. Le parti entend présenter des candidats au premier tour des élections à la présidence dans les départements où il possède des élus.  

Par Halima Najibi et l'AFP

Le leader du FN en Picardie, élu sur le canton de Noyon Michel Guiniot serait candidat pour la présidence au premier tour dans son département. Franck Briffaut qui a emporté le canton de Villers-Cotterêts ferait de même pour l'Aisne.   

Par ailleurs le Front national a publié ce mardi matin une charte reprenant les principales orientations de son programme départemental, certaines très légèrement édulcorées, en vue d'éventuelles alliances pour l'élection à la présidence des départements jeudi.

La présidente du FN, Marine Le Pen, a expliqué à plusieurs reprises que les élus qui signeraient cette charte pourraient recevoir l'appui des voix frontistes lors du "troisième tour" des départementales jeudi.

Nicolas Sarkozy a déjà prévenu, concernant l'UMP: "Toute personne qui fera un accord avec le Front national, nous le mettrons dehors". Cette charte reprend huit points formant déjà l'ossature du programme départemental du FN: défense du département, des services publics "de proximité et de qualité", "lutter contre les gaspillages, les gabegies et les fraudes sociales (au RSA notamment)", "consulter la population, éventuellement par l'organisation de référendums locaux, sur tous les sujets importants", "soutenir les entreprises dans le cadre des commandes publiques effectuées par le conseil départemental".

Le FN demande aussi à ceux qui signeraient cette charte de "refuser toute subvention et toute aide à des organisations ou des projets communautaristes, défendre rigoureusement la laïcité républicaine dans tous les secteurs de la vie départementale", et d'"interdire le port du voile dans les crèches". Deux éléments marquent toutefois une inflexion par rapport au programme du FN pour les départementales: la volonté de "développer des aides et des dispositifs départementaux en faveur des personnes âgées et handicapées", alors que le FN exprimait la volonté de revaloriser l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA), tout d'abord. Ensuite, le "refus de toute augmentation de la fiscalité pendant toute la durée de la mandature", alors que le FN s'était exprimé pour "une stabilisation puis une baisse de la fiscalité départementale."
Lors des élections municipales, le FN avait déjà publié une charte du même type, qui n'avait pratiquement pas été reprise.

Sur le même sujet

Les + Lus