Nicolas Dumont, maire d'Abbeville, entendu par la police pour favoritisme dans l'attribution d'un marché public

Mardi, le maire PS d'Abbeville a été entendu 3 heures par la police sur les conditions d'attribution d'un marché public. A sa demande, et pour être assisté d'un avocat, il a été interrogé sous le régime de la garde à vue.

Par Jennifer Alberts

Ce n'est pas le maire d'Abbeville (80) mais le président de la communauté de communes de l'Abbevillois (CCA) qui a été entendu par la police mardi.

Et c'est à sa demande, pour pouvoir être assisté d'un avocat, que Nicolas Dumont a été interrogé sous le régime de la garde à vue. Mais le vice-président du Conseil Régional n'a pas été placé en garde à vue.

Il a du préciser les conditions d'attribution d'un marché public, celui de la construction du dépôt de bus d'Abbeville inauguré en 2011.

En août 2012, une entreprise de Eu avait porté plainte pour favoritisme dans l'attribution de ce chantier de construction. Une plainte qui avait conduit la directrice de la Communauté de Communes de l'Abbevillois et la responsable des appels d'offre à s'expliquer elles-aussi.


Ecoutez les explications de l'avocat de Nicolas Dumont, Me Jérôme Crépin:


DMCloud:32155
Me Jérôme Crépin, avocat de Nicolas Dumont





Sur le même sujet

Les + Lus