Plus de 4500 kg d'explosifs détruits au large du Tréport

Comme chaque année, l'OTAN a mené en Manche et en mer du Nord une opération de repérage et de neutralisation des explosifs datant des deux guerres mondiales. Au total, plus de 4.500 kg d'équivalent TNT ont été détruits.

Du 18 février au 7 mars, l'OTAN a mené une opération de destruction de mines historique en Manche et Mer du Nord.
Du 18 février au 7 mars, l'OTAN a mené une opération de destruction de mines historique en Manche et Mer du Nord. © Marine Nationale

Tous les ans, l'OTAN envoie en mer du Nord et dans la Manche des navires militaires pour détecter et détruire les engins explosifs qui se cachent dans les fonds marins.
  Cette année, 4 chasseurs de mines interalliés ont pris part à cette opération intitulée Historical Ordnance Disposal. Le groupe représentait 4 nations différentes : la Belgique, l'Allemagne, la France et le Danemark qui commandait la mission.
 
Cette année, la force otanienne déployée en mer du Nord et en Manche pour détruire les explosifs de guerre était composée de 5 navires militaires représentant 4 nations différentes.
Cette année, la force otanienne déployée en mer du Nord et en Manche pour détruire les explosifs de guerre était composée de 5 navires militaires représentant 4 nations différentes. © Marine nationale


Elle a eu lieu du 18 février au 7 mars. La collecte s'est concentrée en 6 jours durant lesquels douze engins explosifs datant de l'une ou l'autre des deux guerres mondiales ont été répérées et détruites : 
Le bilan de cette opération fait état de douze engins explosifs historiques neutralisés au large du Tréport. Ce qui représente 4526 kg d'équivalent TNT. Un record depuis dix ans pour la force otanienne déployée en Manche chaque année.
 
Les opérations Historical Ordnance Disposal (HOD)
Depuis 1996, des opérations interalliées baptisées Historical Ordnance Disposal (HOD) sont conduites chaque année en Manche – mer du Nord afin d’éliminer les munitions à caractère historique. Les fonds marins de cet espace maritime abritent encore de nombreux engins explosifs datant des deux guerres mondiales, que soit des bombes, des obus concrétionnés ou des mines de fond. Il s'agit de garantir la sécurité maritime des milliers de bâtiments qui empruntent ces voies de navigation en assainissant les fonds marins de la Manche et de la mer du Nord.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter