Plus bas, le prix de l'essence attire les frontaliers en Belgique

À choisir entre les stations-service françaises ou belges, de nombreux Nordistes ont fait leur choix : faire son plein de l'autre côté de la frontière est devenu plus intéressant, depuis la modification des taxes sur l'essence et le gazole.

La différence est flagrante. D'un côté de la frontière, les stations-service sont désertes. De l'autre, elles voient s'agiter de l'autre un ballet incessant de véhicules... généralement immatriculées en France.

Ici à Hertain, près de Tournai, près des trois-quarts des clients sont français

"Ils gagnent entre 11 et 15 centimes, ça vaut le coup" confie Geoffrey Duchene, ouvrier pompiste. Et côté consommateurs, l'économie vaut parfois le déplacement.


Un habitant de La Madeleine fait même 40 kilomètres aller et retour pour faire son plein. Il roule à l'essence et au GPL, moitié moins cher en Belgique

"Sur le gaz, je gagne une petite dizaine d'euros par rapport au prix français, et sur l'essence à peu près la même chose" explique Bernard Van Damme, "donc c'est largement amorti."


Quelques euros de gagnés, mais le bon plan ne durera peut-être pas pour les propriétaires de voitures diesel : en Belgique non plus plus, le gazole n'a plus la côte et son prix pourrait bientôt grimper.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité