Plus de 500 familles de la Métropole lilloise relèvent le défi de l'énergie positive

Publié le Mis à jour le

508 familles de la métropole lilloise se sont lancé le défi de réduire leur facture énergétique de 8 %. Elles participent à la deuxième édition du concours "familles à énergie positive".

Ils traquent le moindre kilowatt/heure gaspillé. Leur objectif : réduire leur facture énergétique de 8%.
Comme 508 familles de la métropole lilloise, Adrien et Mathilde ont choisi de relever le défi des familles à énergie positive. Elles étaient 127 l'an dernier, pour la première édition régionale de cette opération lancée pour la première fois en Rhône Alpes en 2008.

Chaque semaine, le jeune couple relève ses compteurs de gaz et d'électricité et les rentre sur le site du concours. "L'année dernière, on a fait 10 % d'économie d'énergie sur notre facture de chauffage et l'électricité," commente Adrien. "Et cette année, nous avons encore essayé de nous améliorer en installant des ampoules à LED, ou en faisant un peu plus attention aux appareils en veille inutilement. On est arrivés à faire descendre notre facture d'électricité à 16 € par mois".

En un an, le couple a économisé plus de 100 €, avec de petits changements d'habitude. Outre les ampoules et la traque des veilles électriques, Adrien et Mathilde ont également baissé un peu le chauffage, ou adapté leur façon de cuisiner : "On fait souvent cuire en cocotte, ça réduit le temps de cuisson de moitié. Par exemple, pour cuire une courge, je vais mettre ça un quart d'heure en cocotte-minute au lieu d'une demi-heure à la casserole", nous explique Mathilde.

Un défi à relever en équipe

Réduire sa facture individuellement c'est bien, en équipe c'est encore mieux. Elles sont une quarantaine dans la métropole lilloise, regroupant chacune une dizaine de familles. Cela permet de se stimuler collectivement, et de s'échanger tuyaux, éco-gestes et bons plans pour faire baisser ses consommations énergétiques.

En tant que capitaine d'équipe, Adrien est allé rencontrer la famille Karasievicz, Nicolas, Juliette et leurs deux enfants, Ophélie et Hugo.
Dans sa besace, il a apporté le "kit de la famille à énergie positive", des accessoires pour aider à réaliser des économies, comme un sablier de douche (4 minutes chrono pour se laver de la tête au pied), ou encore un wattmètre, qui permet de mesurer la consommation de chaque appareil électrique.
Nicolas tombe des nues en découvrant  la consommation du petit voyant lumineux de sa chaîne hifi en veille. En France, nos appareils en veille consomment chaque année la production de deux réacteurs nucléaires. De l'énergie gaspillée pour rien. 

Nicolas et les siens vont donc pouvoir aller encore plus loin dans leurs efforts, démarrés le 1er décembre comme les 508 autres familles participantes. "Par exemple, nous avons sensibilisé nos enfants Ophélie et Hugo pour qu'ils éteignent les lumières à chaque fois qu'ils quittent une pièce. On économise aussi l'eau. Avant qu'elle devienne chaude au robinet, on la récupère dans un seau. Ça peut compléter un bain ou servir pour le ménage par exemple. C'est plein de petites choses qu'on peut mettre en place très facilement sans avoir un budget exorbitant", nous expliquent Nicolas et Juliette.

200 € d'économies en moyenne par foyer participant

Le défi prendra fin le 1er mai. Les participants n'ont rien d'autre à gagner que la satisfaction d'avoir contribué à préserver un peu la planète, en plus de faire du bien à leur porte-monnaie, ce qui n'est pas négligeable.
L'an dernier, les 8 000 familles qui ont relevé le défi ont réalisé en moyenne 12% d'économies d'énergie, soit 200 € par foyer.
Cela fait aussi 1400 tonnes de CO2 en moins dans le ciel, l'équivalent de 600 voitures retirées de la circulation.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières dit le proverbe. 
durée de la vidéo: 02 min 13
Familles à énergie positive

 

Dix éco-gestes faciles à mettre en oeuvre
  • Je ferme les portes des pièces les moins chauffées
  • J'ai installé des rideaux épais et/ou des volets à toutes les fenêtres des pièces chauffées
  • Je décide de baisser d'1 °C la température de chauffage de mes pièces
  • Je prends des douches de moins de 5 minutes
  • Je récupère l'eau de pluie pour arroser les plantes et laver la voiture
  • Je limite le volume de mon frigo aux besoins du foyer.
  • J’utilise systématiquement des multiprises pour couper les veilles de mes appareils
  • Je débranche mes chargeurs de batteries quand ils ne sont pas en fonctionnement
  • Ma "box" est branchée sur une minuterie pour s'éteindre automatiquement quand je n'en n'ai pas besoin (nuit)
  • J’utilise uniquement des ampoules basse consommation dans toutes les pièces de vie.
Retrouvez la liste des 100 éco-gestes sur le site des familles à énergie positive.