Pokémon Go : le CHRU de Lille "est un lieu de soin, pas un terrain de jeu !"

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord
De nombreux utilisateurs jouent déjà à "Pokémon Go" dans le Nord et le Pas-de-Calais.
De nombreux utilisateurs jouent déjà à "Pokémon Go" dans le Nord et le Pas-de-Calais. © MAXPPP

Alors que la folie "Pokémon Go" continue de s'étendre, les institutionnels mettent en garde les joueurs. Après les pompiers ou encore les gendarmes, cette fois-c le centre hospitalier régional universitaire de Lille les avertit qu'aucun Pokemon ne se trouve dans ses locaux. 

Le jeu Pokémon Go, qui n'est toujours pas officiellement arrivé en France, est pourtant déjà utilisé par de nombreux "dresseurs" dans le Nord Pas-de-Calais. Rappel du principe : via son smartphone, il faut chasser des personnages Pokémon qui se cachent dans la ville, un peu partout. 

On appelle des "pokéstops" des endroits fixes où les joueurs peuvent récupérer des objets (virtuels), pour avancer dans leur partie. Ces lieux sont souvent des places publiques, monuments etc. 

Le phénomène a pris une telle ampleur que les autorités rappellent certaines règles de prudence aux utilisateurs.


Le CHRU "n'est pas un terrain de jeu"

Ce vendredi, c'est le centre hospitalier de Lille (CHRU) qui a communiqué sur la question notamment sur Twitter et Facebook, après que quelques regroupements de joueurs ont été constatés ces derniers jours devant certains bâtiments hospitaliers. 

"Il n'y pas de "PikaCHRU" et autres compères dans les bâtiments du ‪#‎ChruLille‬. Merci de ne pas pénétrer à l'intérieur des locaux si vous n'avez aucune raison d'y entrer", y est-il indiqué. "Dans un souci de sécurité et de confidentialité, le jeu doit s'effectuer dans le respect des patients, des soignants et des visiteurs. La caméra du smartphone doit toujours être dirigée vers le sol, même en extérieur sur le campus du CHRU. Nous vous invitons à rester prudents en jouant, afin d'éviter les accidents. L'hôpital est un lieu de soin, pas un terrain de jeu", ajoute le message.


Cette communication a été décidée vendredi à titre "préventif", à la veille du week-end, déclare-t-on à la direction de l'hôpital. "Aucun fait lié à Pokémon Go n'a été constaté dans les locaux hospitaliers, mais nous préférons éviter les attroupements sur le site", a-t-elle ajouté. 
 

L'article à lire si vous n'avez rien compris à "Pokémon Go"

Depuis quelques jours, les médias ne parlent plus que d'un jeu étrange, dont le nom vous dit peut-être vaguement quelque chose : . Dans cette application pour téléphone, les joueurs s'amusent à capturer des Pokémon dans la vraie vie, en réalité augmentée. Capturer des quoi ? Comment ça dans la vraie vie ?

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.