Prison de Vendin-le-Vieil : un détenu, condamné pour terrorisme, poignarde trois surveillants

© SEVERINE COURBE / MAXPPP
© SEVERINE COURBE / MAXPPP

Un détenu islamiste qui se trouvait à l'isolement a poignardé ce jeudi après-midi trois surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil. L'un d'entre eux a dû être hospitalisé.

Par F3Nord avec AFP

Christian Ganczarski, un détenu allemand islamiste radical d'une cinquantaine d'années qui purge une peine de 18 ans de réclusion pour sa participation à l'attentat de la synagogue de Djerba (21 morts en 2002), a poignardé trois surveillants ce jeudi à la prison de haute sécurité de Vendin-le-Vieil. Une information du Parisien, confirmée par plusieurs sources syndicales et par l'administration pénitentiaire. 

Ce jeudi vers 16h, le prisonnier placé en quartier d'isolement a demandé à sortir de sa cellule pour se rendre à la cabine téléphonique. Durant le mouvement, il a agressé les trois surveillants qui l'accompagnaient avec une arme artisanale, paire de ciseaux ou couteau de cantine très aiguisé selon FO-pénitentiaire sur place. L'administration pénitentiaire évoque de son côté un ciseau à bout rond une lame de rasoir.

Il a touché un agent au thorax sans le blesser, griffé un deuxième à la carotide, mais plus sérieusement blessé le troisième fonctionnaire au cuir chevelu. Ce dernier a dû être transporté à l'hôpital, sans que son pronostic vital ne soit engagé.  


Soupçonné d'avoir participé aux attentats du 11 septembre

Le détenu était placé à l'isolement depuis plusieurs jours, après avoir "pété les plombs" quand il a appris que les États-Unis, qui le soupçonneraient d'avoir participé à la formation des pilotes du 11 septembre, souhaitaient le récupérer. Libérable fin janvier, Christian Ganczarski craignait donc d'être extradé.

A son placement à l'isolement, le prisonnier faisait l'objet de mesures de sécurité particulières. "Il devait être menotté à chaque sortie de cellule. Des mesures qui ont été levées il y a 3-4 jours", selon Julien Martin, délégué FO à la prison de Vendin-le-Vieil.

Toujours de source syndicale, l'agresseur aurait crié "Allahu Akbar" (Dieu est grand) à plusieurs reprises au moment de l'agression.

Selon l'AFP, La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé jeudi qu'elle se saisissait de l'enquête. Elle a été ouverte du chef de tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, a précisé le parquet de Paris.

Christian Ganczarski est également ancien responsable d'Al-Qaïda, ancien responsable de la maintenance et du cryptage des réseaux de communication d'Al-Qaïda, et il a vécu aux côtés de Ben Laden en Afghanistan.

Vendin-le-Vieil : agression de trois surveillants par un détenu

 

Sur le même sujet

Le marais audomarois

Les + Lus