VIDEO. Chez PSA à Hordain, la fusion avec Fiat est plutôt bien accueillie

Chez PSA à Hordain, ce jeudi 31 octobre / © FRANCE 3
Chez PSA à Hordain, ce jeudi 31 octobre / © FRANCE 3

PSA et Fiat ont annoncé leur fusion. Dans le Nord, les 2 constructeurs se connaissent bien. Dans les années 90, ils ont coopéré sur le site de PSA Hordain, ex-Sevelnord.

Par S;COLAONE/ S.GURAK

Peugoet, Citroën, Opel... et peut-être bientôt Fiat ? A Hordain, on fabrique déjà des véhicules pour de nombreuses marques. Sur le site de l'usine PSA à Hordain (ex-Sevelnord), l'annonce de la fusion du groupe Français et de l'italo-américain Fiat Chrysler est donc plutôt perçue comme une bonne nouvelle. "A l'heure actuelle, il faut faire partie des meilleurs, affirme à l'entrée de l'usine un salarié. C'est en absorbant les petits qu'on survit !"

Dans l'ex-usine Sevelnord, en effet, on connaît bien le contructeur italien...En 1994, Peugeot-Citroën et Fiat, s'associaient ici pour fabriquer des monospaces... Depuis, l'Italien est parti, et Peugeot s'est imposé sur le segment des utilitaires de taille moyenne.

Aujourd'hui, ce sont près de 600 véhicules qui sortent chaque jour des chaînes d'assemblage. Alors, du côté des syndicats on veut rester prudent. Cette fusion ne doit pas se faire au détriment du site nordiste.
 
Chez PSA à Hordain, la fusion avec Fiat est plutôt bien accueillie
 

Usines non menacées


"Il va falloir vraiment être vigilant. Parce que derrière, il ne faut pas oublier que le but de tout patron, c'est quel est le prix de fabrication dans l'entreprise. Alors si c'est pour trouver des entreprises où le prix de revient de fabrication est moins cher, en Pologne ou en Allemagne... C'est notre inquiétude de demain !", explique Bruno Michaux, secrétaire du CSE (FO). 

Les deux groupes assurent en tout cas que la fusion se ferait sans fermeture d'usines. Le mariage, s'il a lieu, devrait être finalisé dans les prochaines semaines.

 

3 sites PSA dans le Nord Pas-de-Calais

À Trith-Saint-Léger, l’usine UMV produit des boîtes de vitesse. Elle emploie 2000 salariés.  
À Douvrin, la Française de Mécanique et ses 1 880 salariés produisent des moteurs.
À Hordain, 3000 salariés produisent des utilitaires légers (Citroën Jumpy, Peugeot Expert et Toyota ProAce).
 

Sur le même sujet

Les + Lus