Cet article date de plus de 5 ans

PSA Peugeot Citroën va intégrer deux filiales, Sevelnord et Française de Mécanique

Le groupe automobile PSA Peugeot Citroën va intégrer début 2016 ses deux filiales Sevelnord et Française de Mécanique, qu'il contrôle déjà à 100%, un projet que la majorité des syndicats a validé jeudi, a-t-on appris de sources concordantes.
Les 2400 employés en production à Sevelnord et les 2500 à Française de Mécanique verront leurs contrats de travail transférés au 1er janvier 2016 au sein de la branche automobile du constructeur (PCA) qui compte 55.000 salariés, selon un document interne consulté par l'AFP. Présenté jeudi en comité central d'entreprise, le "projet d'intégration" a recueilli l'aval de quatre syndicats (FO, CFE-CGC, CFDT et GSEA) sur six. La CGT a voté contre et la CFTC s'est abstenue, a précisé cette dernière. Le constructeur poursuit ainsi le développement de son "Pôle Industriel Nord" lancé récemment dans le Nord-Pas-de-Calais, première région de production automobile de France. Outre Sevelnord (véhicules utilitaires) et Française de Mécanique (moteurs), il comprend l'usine de Valenciennes (boîtes de vitesse) qui fait déjà pleinement partie du groupe. 

Mutualisation

Le projet permet d'associer "les meilleures pratiques des trois sites" et de "mettre en place des synergies d'organisation et de fonctionnement", justifie PSA dans son document interne. Il s'agit aussi "d'ajuster leur outil de production, leurs surfaces au juste nécessaire et améliorer ainsi leurs dépenses fixes et leur compétitivité face à la concurrence", est-il écrit. Le constructeur envisage de mutualiser les fonctions support (ressources humaines, services techniques, communication...), un motif "d'inquiétude" pour la CFDT qui a tout de même donné son feu vert. Le syndicat a salué dans un communiqué "une meilleure compétitivité via l'ancrage des sites dans leur écosystème et une harmonisation des modes de fonctionnement".

Il s'est néanmoins déclaré attentif à ce que "la Direction ne fasse pas de nivellement par le bas des statuts des salariés". Cette crainte a motivé l'abstention de la CFTC qui pointe, sur le sujet, une "absence d'informations" suffisantes. "Des questions subsistent sur la vision claire du statut PCA par les salariés", a regretté auprès de l'AFP son représentant, Franck Don. Cependant, son syndicat est "plutôt satisfait sur le principe", puisque PSA s'engage "dans une internalisation alors que nous vivons beaucoup d'externalisations depuis quelques mois", a-t-il commenté. Créée en 1989, la Société Européenne de Véhicules Légers du Nord (Sevelnord) était autrefois codétenue par PSA à parts égales avec Fiat, avant que le groupe français n'en prenne seul les commandes. Française de Mécanique, filiale à 100% de PSA, a été fondée en 1968 en partenariat avec Renault.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie