• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Qui est Patrick Mulliez, fondateur de Kiabi, dont le domicile a été perquisitionné ?

Patrick Mulliez, en médaillon, a créé l'enseigne Kiabi en 1978. / © MAXPPP/MONTAGE FRANCE 3
Patrick Mulliez, en médaillon, a créé l'enseigne Kiabi en 1978. / © MAXPPP/MONTAGE FRANCE 3

Des perquisitions ont eu lieu ce mardi à Roubaix, au Luxembourg et à Néchin en Belgique, dans la résidence de Patrick Mulliez. Qui est le fondateur de Kiabi ?

Par @F3nord

Vous connaissez forcément Kiabi, beaucoup moins son fondateur. "Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien", dit-on dans la famille Mulliez. Le très discret Patrick Mulliez a ouvert le premier magasin de cette enseigne à Roncq en 1978. Spécialisé dans l'habillement mode à petits prix, Kiabi est devenu le numéro un du secteur, présent dans 12 pays. 

Patrick Mulliez est l'un des nombreux membres de la famille à avoir mené très haut une entreprise. Agé de 76 ans, il est le plus jeune fils de Gérard Mulliez, créateur de Phildar et donc plus jeune frère de Gérard Mulliez fils, fondateur d'Auchan. Marié, père de 5 filles, c'est un des membres influents de la famille. Il possède actuellement 30% du capital de l'entreprise qu'il a fondée mais aussi de Macopharma, un laboratoire pharmaceutique. Il est à l'origine avec son frère Gérard du groupe Acadie qui regroupe notamment les enseignes Top office et Tape à l'oeil, sociétés dans les sièges sont tous dans la métropole lilloise.

135 euros d'impôts ?

Il fait partie des membres de la famille Mulliez qui ont choisi l'exil fiscal en Belgique, comme par exemple Gonzague Mulliez, le fondateur de Saint-Maclou et de nombreux autres. Cet exil lui a valu de faire l'objet d'une longue séquence dans le magazine de Canal + "Spécial investigation", diffusé il y a un an. Sa situation financière et fiscale y est longuement étudiée.  

Selon Benoît Boussemart, économiste, auteur d'un livre sur les Mulliez, Patrick Mulliez aurait une fortune estimée à 1,1 milliards d'euros : "Sur ces 1,1 milliards et les revenus que ça rappporte, il paye 0 euro d'impôts." Un peu plus tard, le journaliste rectifie et, comptes à l'appui, affirme que Patrick Mulliez aurait en fait payé 135 euros d'impôts en Belgique (en 2013).  En caméra cachée, le fondateur de Kiabi répond au journaliste que ce calcul est "partiel" : "C'est une mauvaise interprétation et je n'ai pas envie d'en parler. (...) On n'est pas des boulimiques, flambeurs, frimeurs. On est des travailleurs".

Le reportage montre également que la famille Mulliez possède de très nombreuses holdings ou sociétés, domiciliés en Belgique et pas ou peu imposées.
remballe le tableau
Le reportage insiste sur le fait que les montages permettant de payer moins d'impôts, "optimisation", sont parfaitement légaux. Patrick Mulliez a-t-il dépassé la ligne jaune ? C'est la justice qui a décidé d'essayer de répondre à cette question en ouvrant une information judiciaire pour soupçons de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale. Selon Bertrand Gobin, journaliste auteur de plusieurs livres sur la famille Mulliez, la question se pose au sein même de la famille depuis assez longtemps : "Patrick Mulliez est celui qui allé le plus loin dans les montages financiers opaques. Il est connu dans la famille pour cela. Le conseil de gérance a d'ailleurs officiellement désapprouvé."

C'est la première fois qu'un membre-fondateur de la famille Mulliez est soupçonné de fraude fiscale. On sait simplement que cette enquête "ouverte depuis 8 mois" est conduite par la police judiciaire spécialisée Jirs de Lille, en coordination avec l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). Les perquisitions menées ce mardi au domicile de Patrick Mulliez ont permis de saisir "énormément de documentation". Leur traitement "va nécessiter plusieurs semaines de travail", prévient déjà la justice. 
Perquisition chez Patrick Mulliez à Néchin (B)
Autre élément apporté par une source judiciaire : l'origine de cette enquête se trouve dans une plainte "de la part d'un membre de la famille Mulliez". "Cela ressemble à un règlement de comptes", a même estimé cette source judiciaire. Pourquoi cette plainte ? Mésentente ? Bisbilles autour de l'argent ? Litige suite à un divorce ? L'auteur de la plainte ne s'est pas fait connaître pour l'instant.
gobin
"Jusque-là, il y avait une forme d'intérêt supérieur de la "nation Mulliez" qui faisait qu'ils étaient capables de s'étriper en assemblée générale, de s'engueuler de manière très virile mais qu'une fois les choses tranchées, tout le monde rentrait dans leur rang. Et là, on découvre que des différends peuvent arriver sur la place publique", analyse Bertrand Gobin.

Selon un journaliste du quotidien "Les Echos", le domicile d'un autre membre de la famille, Thierry Mulliez, aurait été également perquisitionné ce mercredi matin.

 

"L'Empire" Mulliez

La famille Mulliez, connue pour sa grande discrétion, contrôle un empire, présent pour l'essentiel dans le domaine de la distribution. Ses principales
enseignes sont Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin, Flunch, Saint-Maclou ou encore Kiabi ou Norauto. Selon le magazine Challenges, Gérard Mulliez, fondateur d'Auchan, et sa famille étaient à la tête de la quatrième fortune de France en 2015, avec 23 milliards d'euros. 

L'AFM (Association familiale Mulliez), qui regroupe 650 cousins représente plus de 500 000 salariés et réalise environ 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Selon le journaliste Bertrand Gobin, 10 % des dépenses courantes et d’équipement de l’ensemble des foyers atterrissent dans les caisses d’une même famille : le clan Mulliez. La dynastie nordiste est le premier acteur non coté de l’économie hexagonale.

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus