VIDEO. A Rabat, Jean-Claude Casadesus a dirigé l'Ave Maria de Caccini devant le pape François et le roi Mohammed VI

Un moment de musique interreligieuse au coeur de la visite du pape François au Maroc.

L'Ave Maria de Caccini joué avec l'Orchestre et les chœurs du Philharmonique du Maroc et avec trois chanteurs de trois confessions religieuses différentes, chrétienne, musulmane et juive
L'Ave Maria de Caccini joué avec l'Orchestre et les chœurs du Philharmonique du Maroc et avec trois chanteurs de trois confessions religieuses différentes, chrétienne, musulmane et juive © Jean-Claude Casadesus via Facebook

Un moment d'émotion et de musique très fort. Jean-Claude Casadesus, chef fondateur de l'Orchestre national de Lille a dirigé ce samedi à Rabat une pièce exceptionnelle :  l'Ave Maria de Caccini. Avec l'Orchestre et les chœurs du Philharmonique du Maroc, trois chanteurs de trois confessions religieuses différentes, chrétienne, musulmane et juive (Caroline Casadesus, Smahi El Harati et Françoise Atlan) et la pianiste Dîna Bensaid. 
 

L'Ave Maria de Caccini avec l'Orchestre et les chœurs du Philharmonique du Maroc, trois chanteurs de trois confessions religieuses différentes

 


"Ce concert, donné au Centre de Formation des Imams, en présence du Pape François, de Sa Majesté le Roi du Maroc et de 1200 invités, placé, comme la visite, sous le signe du dialogue inter religieux, était porteur d’un message de paix et de fraternité", précise un communiqué de presse.

Jean-Claude Casadesus avait déjà dirigé cette même pièce il y a 3 ans à Casablanca.
 

Les Religions à l'Unisson - Caccini, Ave Maria


Le pape François est ce week-end au Maroc les 30 et 31 mars, première visite pontificaledans ce pays d'Afrique depuis 34 ans. 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société musique culture