Cet article date de plus de 4 ans

Rachat du RC Lens : Ignacio Aguillo (Atlético de Madrid) est derrière l'offre Solferino

L'Espagnol Ignacio Aguillo, membre du "board" de l'Atlético de Madrid, et l'homme d'affaires français Gilles Fretigne sont derrière l'offre formulée par la société luxembourgeoise Solferino pour le rachat du Racing Club de Lens. 

Deux offres sont en concurrence pour racheter le RC Lens.
Deux offres sont en concurrence pour racheter le RC Lens. © MaxPPP
Ignacio Aguillo et Gilles Fretigne sont les actionnaires de la société luxembourgeoise Solferino, candidate au rachat du Racing Club de Lens, a-t-on appris après lecture du jugement rendu le mercredi 4 mai par le tribunal de commerce de Paris qui prononce l'ouverture d'une procédure de liquidation judiciaire de RCL Holding, la société parisienne qui détient 99,8% des parts du club artésien et dont le passif exigible - c'est-à-dire les dettes - s'élève à 12,15 millions d'euros.

Ignacio Aguillo est conseiller du "board" du club espagnol de l'Atlético de Madrid. Il occupe aussi les fonctions de directeur en charge du développement de l'entreprise. Il s'est notamment occupé de la création en 2014 du club de l'Atlético de Kolkata (Calcutta) dans la nouvelle ligue de football indienne (ISL). Une franchise liée aux Colchoneros. Francophone et ancien dirigeant chez BNP Paribas, il est intervenu une première fois dans le dossier lensois en accompagnant Gervais Martel, fin janvier à la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG). Il avait également participé à Londres le 18 février à une réunion entre le Belge Grégory Maquet (Century 21 Bénélux), alors candidat au rachat du RC Lens, et un représentant du Baghlan Group d'Hafiz Mammadov. L'Espagnol représentait alors les intérêts de l'homme d'affaires azerbaïdjanais qu'il semble connaître de longue date (la marque de Mammadov "Azerbaijan, Land of Fire" est toujours sponsor de l'Atlético de Madrid).

Ignacio Aguillo (à droite, cravate orange) aux côtés de Miguel Angel Gil Marin, le directeur général de l'Atlético de Madrid.
Ignacio Aguillo (à droite, cravate orange) aux côtés de Miguel Angel Gil Marin, le directeur général de l'Atlético de Madrid. © DIBYANGSHU SARKAR / AFP

Discrétion

Gilles Fretigne, son associé au sein de Solferino, est un financier français âgé de 47 ans et installé à Londres, dirigeant d'Amber Capital UK, une société d'investissement britannique dont la maison-mère se trouve à New York, aux Etats-Unis. Dirigée par Joseph Oughourlian, un Français d'origine arménienne, Amber Capital a déjà un pied dans le football, puisqu'elle est actionnaire majoritaire des Millonarios, club colombien de Bogota. Ce "hedge fund" (ou fonds spéculatif) détient aussi des participations minoritaires dans Gameloft (jeux vidéo), Prisa (groupe média espagnol qui édite notamment le quotidien El Pais), Nexans (industrie du câble) ou encore Parmalat (entreprise italienne de produits laitiers).

Ces derniers mois, Gilles Fretigne et Ignacio Aguillo ont su faire preuve d'une très grande discrétion dans ce dossier qui semble avoir la préférence de Gervais Martel, l'actuel président du RC Lens. Contactée par téléphone, leur avocate parisienne Me Barbara Jouffa nous a fait savoir que les deux hommes ne souhaitaient pas communiquer à ce stade sur leur projet. Le tribunal de commerce de Paris décidera mercredi prochain, le 18 mai, du nom du repreneur du club artésien. L'autre offre de rachat a été déposée par l'Ivoirien Charles-Kader Gooré qui, lui, s'était publiquement déclaré. Dans son jugement du 4 mai, le tribunal de commerce a estimé que ces deux offres, présentées lors de l'audience, étaient "satisfaisantes". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport