Région NPDC-Picardie : Xavier Bertrand “associera” la gauche

Gérald Darmanin et Xavier Bertrand / © MAXPPP
Gérald Darmanin et Xavier Bertrand / © MAXPPP

Le directeur de campagne de la liste LR en NPDC-Picardie, Gérald Darmanin, a assuré lundi que le nouveau président de la région Xavier Bertrand réunirait chaque trimestre "tous les parlementaires de toutes les couleurs politiques à la région pour parler des grands sujets sans esprit partisan".

Par avec AFP

Interrogé sur France Bleu Nord sur l'éventualité pour le futur président du Conseil régional de consulter les anciens élus de gauche au cours de son mandat, Gérald Darmanin a répondu par l'affirmative: "Oui, Xavier avait annoncé que tous les trimestres, il réunirait tous les parlementaires de toutes les couleurs politiques à la Région pour parler des grands sujets sans esprit partisan. Ils seront associés".

"Le PS, par ses représentants, s'il a de bonnes idées, bien sûr travaillera avec le Conseil régional", a poursuivi le maire de Tourcoing, alors que ce parti ne compte plus aucun représentant dans cette région qu'il a dirigée sans interruption depuis 1986, après s'être désisté au soir du premier tour puis appelé à voter Xavier Bertrand pour faire barrage au FN arrivé nettement en tête. Xavier Bertrand "travaillera avec toutes les collectivités territoriales", a ajouté M. Darmanin.


De Saintignon "ne demande aucun poste"

"Tout ce qui peut concerner les habitants de cette région, leur vie et la manière dont on répond à leurs angoisses, leur détresse me mobilisera, nous mobilisera d'une manière ou d'une autre", a de son côté affirmé sur BFMTV le candidat du PS Pierre de Saintignon, qui s'était retiré. "Je ne demande, bien sûr, aucun poste mais je serai au service de ma région (...). Bien sûr, ce qui pourra être fait pour aider la réussite de notre région je le ferai", a-t-il déclaré.

Dimanche, après sa victoire avec près de 58% des voix sur Marine Le Pen, Xavier Bertrand avait à son QG de Saint-Quentin (Aisne) remercié à la tribune "les électeurs de gauche qui ont clairement voté pour faire rempart" au parti d'extrême droite. "Ce soir ce n'est pas ma victoire, mais la victoire des gens du Nord-Pas-de-Calais/Picardie", avait-il lancé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus