• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Régionales Nord Pas-de-Calais Picardie : regardez le grand débat du 1er tour

Les 5 têtes de liste régionales sur la plateau de France 3.
Les 5 têtes de liste régionales sur la plateau de France 3.

Ce mercredi, pour la première fois, 5 têtes de liste pour les élections régionales ont débattu sur le plateau de France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

A 4 jours du scrutin, 5 candidats têtes de listes pour les élections régionales en Nord Pas-de-Calais Picardie ont été interrogés par Véronique Marchand et Florent Loiseau. Quel avenir pour la région ? Quelles propositions ? Economie, transports, environnement, culture, migrants... De nombreux thèmes ont été abordés. 

Etaient présents sur le plateau de France 3 : 
  • Xavier Bertrand, Notre Région au travail LR - UDI - MoDem - CPNT
  • Marine Le Pen, Une région fière et enracinée FN - RBM
  • Sandrine Rousseau, Le Rassemblement EELV - PG - ND - NGS
  • Fabien Roussel, L'humain d'abord Front de Gauche - PCF - E! - R&S - CC
  • Pierre de Saintignon, Pour vous PS - PRG - MRC - MEI
Le débat a été enregistré à 10h ce mercredi matin et sera diffusé sur France 3 Nord Pas-de-Calais et France 3 Picardie à 22h50. Vous pouvez le regarder dès maintenant dans le player ci-dessous. 
debat 1er tour

Xavier Bertrand (Les Républicains) a qualifié Marine Le Pen (Front national) de "reine de la magouille" au cours de ce débat marqué par quelques échanges musclés entre droite et extrême droite.Mme Le Pen s'est voulue apaisante sur ses intentions en cas de victoire. "Croyez-moi, comme à Hénin-Beaumont, tout se passera très bien, et l'ensemble des malheurs qui ont été annoncés ne se passeront pas", a-t-elle déclaré.

Ironique, elle ne s'est pas fait faute de demander à Xavier Bertrand s'il allait "se désister" pour le candidat PS dimanche. "Il espère le retrait de M. de Saintignon !", a-t-elle assuré. "Vous rêvez qu'il y ait une triangulaire, parce que le Front national ne gagne jamais face à une droite républicaine et populaire. La reine de la magouille, c'est vous !", a répliqué le député de l'Aisne. "Madame, vous ressemblez de plus en plus à votre père: les mêmes méthodes de l'extrême droite", a encore asséné Xavier Bertrand.

Lors de ce "grand oral" de bonne tenue par ailleurs où l'on a surtout parlé de développement économique, Fabien Roussel s'est voulu au-dessus de la mêlée: "Tous unis contre le Front, non mais enfin... On n'a qu'à faire les pom-pom girls avant son arrivée... Le problème, c'est pas l'extrême droite dans cette région, c'est le chômage, les retraités à qui on a fait les poches, la colère qui monte et qu'on n'entend pas !".

Sandrine Rousseau, elle aussi, a pris à partie la candidate d'extrême droite. "Vous serez candidate à la présidentielle de 2017, pendant les deux premières années, vous ne serez pas présidente de cette région !", a lancé Mme Rousseau, alliée notamment au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Pour conjurer le "vote utile", elle a repris à son compte un propos de celui-ci, la veille lors d'un meeting commun à Creil : "Si vous laissez vos convictions à l'entrée du bureau de vote, ne soyez pas surpris de ne pas les retrouver à la sortie !". "Dimanche, il faut voter pour ce dont on a envie", a-t-elle ajouté.

Pierre de Saintignon s'est pour sa part démarqué de la politique gouvernementale, appelant les électeurs de gauche à "ne pas se tromper d'élection". "Ils auront l'occasion de dire leur approbation ou désapprobation de la politique nationale" lors d'autres échéances, a-t-il conclu.

Les coulisses du débat 

Les coulisses du grand débat de 1er tour

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus