"Réussir là où nous avons échoué en septembre" : les nouvelles règles du confinement allégé dans le Nord Pas-de-Calais

À la veille d'un assouplissement du confinement partout en France, les préfets du Nord et du Pas-de-Calais ont détaillé les nouvelles règles en vigueur dès samedi 28 novembre. Ouverture des commerces jusqu'à 21 heures, le dimanche s'ils le souhaitent... On vous permet d'y voir plus clair.
Les taux d'incidence explosent dans le Nord et le Pas-de-Calais, dans les agglomérations urbaines mais également dans les campagnes.
Les taux d'incidence explosent dans le Nord et le Pas-de-Calais, dans les agglomérations urbaines mais également dans les campagnes. © Frédérik Giltay / France 3 Hauts-de-France
Dans le Nord et le Pas-de-Calais, la situation épidémiologique "est incomparablement meilleure que ce qu’elle était il y a quelques semaines" affirme Michel Lalande, préfet du Nord et préfet des Hauts-de-France.

Pour preuve, le taux d'incidence - c'est-à-dire le nombre de contaminations pour 100 000 habitants - a été divisé par quatre en trois semaines dans le département du Nord, passant de 816 au 31 octobre à 193 aujourd'hui. Donnée marquante, le taux d'incidence dans la métropole lilloise est pour la première fois passé en-dessous de la moyenne départementale.
Même constat dans le Pas-de-Calais, où le taux d'incidence est passé de 549 cas pour 100 000 habitats au 10 novembre à 202 aujourd'hui.

L'amélioration de la situation a donc permis d'amorcer un premier assouplissement du confinement, esquissé par Emmanuel Macron mardi 24 novembre et aujourd'hui décliné localement par les préfets des départements du Nord et du Pas-de-Calais. Réouverture des commerces dès demain, nouveau protocole sanitaire, contrôles renforcés... On vous explique. 

Ouverture possible des commerces jusqu’à 21 heures et les dimanches 

À l’exception des restaurants, bars, discothèques et salles de sport dont l’ouverture n’est pas envisageable avant le 20 janvier dans le meilleur des cas, tous les commerces du Nord et du Pas-de-Calais pourront rouvrir leurs portes dès demain, samedi 28 novembre. 

Coiffeurs, libraires, commerces de proximité ou grande surface… Tous devront respecter un nouveau protocole sanitaire plus strict, avec notamment la mise en place de la règle du 8 mètres carrés par client.  Les préfets du Nord et du Pas-de-Calais autorisent également les commerces à rester ouverts jusque 21 heures maximum, ainsi que tous les dimanches jusqu’aux fêtes de fin d’année. 

Louis Le Franc, préfet du Pas-de-Calais, rappelle que les entreprises souhaitant ouvrir le dimanche "doivent respecter les droits de leur salariés tels que définis par le code du travail." Ainsi, un salarié peut refuser de travailler le dimanche sans toutefois faire l’objet d’une mesure discriminatoire. Des contreparties doivent également être accordées aux salariés volontaires.

"Ce n’est pas la peine de connaître des phénomènes de ruée comme on a pu en connaitre certains samedi après-midi dans les rues piétonnes à Lille où ailleurs. Il faut prendre son temps."

Michel Lalande, préfet du Nord et des Hauts-de-France

L’objectif : permettre la plus grande amplitude horaire possible pour éviter les foules. Les autorités appellent les clients à ne pas se ruer dès demain dans les magasins. "Ce n’est pas la peine de connaître des phénomènes de ruée comme on a pu en connaitre certains samedi après-midi dans les rues piétonnes à Lille où ailleurs, avance Michel Lalande. Il faut prendre son temps et savourer pleinement ces weekends qui précédent Noël, en se distillant chaque heure du samedi matin au dimanche soir 21 heures. Nous sommes encore loin de Noël."

Des contrôles dans les rues et les magasins 

Même si les commerces rouvrent, nous sommes encore sous le régime du confinement jusqu’au 15 décembre minimum, date prévue pour rouvrir notamment les lieux culturels comme les cinémas et les théâtres. Ainsi, une attestation doit être remplie pour pouvoir faire ses courses. De plus, la règle 1 heure - 1 kilomètre passe désormais à 3 heures - 20 kilomètres. 

Des contrôles seront prévus partout dans les deux départements. "Mon métier, c’est d’aller vérifier si tout se passe bien : on ira vérifier si les gestes barrières et le port du masque sont respectés dans les rues et si le protocole des 8m2 est respecté dans les commerces, prévient le préfet du Nord. Je serai intransigeant."Contrairement au déconfinement total en mai dernier, les autorités agissent aujourd’hui par palier. "L’objectif : réussir là où nous avons échoué au mois de septembre" résume Michel Lalande, alors que les contaminations avaient explosé au retour des vacances estivales dans la région. "On se donne du temps pour voir dans quelles mesures le respect de ces protocoles permet de vérifier que l’incidence du virus continue de diminuer."

Un nouveau point d'étape sera réalisé dans les prochaines semaines pour préparer l'assouplissement du confinement le 15 décembre et les fêtes de fin d'année. "Etre raisonnable aujourd’hui, c’est la garantie de passer des fêtes demain" résume le préfet du Nord.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement