• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Semaine du goût : la Picardie à la diète

Une carte des événements est disponible sur le site officiel de la Semaine du goût.
Une carte des événements est disponible sur le site officiel de la Semaine du goût.

La 27e Semaine du goût se déroule du 10 au 16 octobre avec des milliers d'animations en France... mais très peu en Picardie.

Par Mickael Guiho


Vous allez entendre parler de la Semaine du goût, lancée ce lundi, c'est sûr. Vos bambins vont peut-être avoir droit à un menu spécial à la cantine. Mais globalement, en Picardie, il sera difficile de participer à la fête. En résumé : il faut être un enfant ou apprécier les Campanile... et ne pas habiter l'Aisne. Selon le programme officiel disponible sur legout.fr, l'Est picard est totalement absent de l'événement.

14 "événements"


Trois "animations du goût" pour les enfants sont référencées dans la Somme : à l’IREAM d’Amiens, à la Table des Corderies de Saint-Valery et à l’école du Bord de l’Ancre de Corbie. Deux dans l’Oise (à Rantigny et à la sucrerie de Francières) mais également une animation pour les séniors, dans l’EHPAD de Crèvecoeur-le-Grand.

Pour le grand public, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Seulement des "Tables de goût thématiques" annoncées dans 7 enseignes Campanile (Amiens Centre, Glisy, Beauvais, Chantilly, Compiègne, Senlis, Villers-St-Paul)… et dans le restaurant de l'hôtel Mercure d'Amiens, "L’Echanson". Là-bas, le chef Lesieur propose -15% sur sa nouvelle version du "Menu terroir", qui passe de 29€ à 24,65€ cette semaine.

C'est quoi l'intérêt ?


Créée en 1989 par des industriels, la Semaine du goût a pour ambition de faire se rencontrer professionnels et grand public avec un objectif affiché : maintenir et promouvoir la culture culinaire française. L'opération se décline par des animations, des vidéos et des "kits" de communication, ainsi que des partenariats. Auchan, par exemple. Ou le Démotivateur Food, qui propose de nouvelles recettes pour l'occasion.

Grace à un partenariat avec le ministère de l'Education nationale, des établissements scolaires accueillent des animateurs et des chefs cuisiniers. Certaines cantines proposent des menus spéciaux et élargissent la thématique du goût aux cuisines du monde. L'opération s'est d'aileurs exportée au Japon depuis 2013. C'est donc la cuisine au sens large - et l'industrie alimentaire - qui font leur promotion cette semaine.

Semaine du goût à Amiens
Un reportage de Faïza Garel-Younsi, Jérôme Arrignon et Nicolas Duchet ; avec Nicolas Vincenzi, chef du pôle alimentaire - IREAM ; Christophe Noël, formateur boulangerie


Une initiative parallèle

Peu d'animations officielles dans la région, mais la Semaine du Goût peut inspirer des actions extérieures. Un exemple : l'Agence du don en nature, une association qui collecte et redistribue des produits neufs aux plus démunis, propose 258 kits de 22 articles de matériel de cuisine aux bénéficiaires de 14 épiceries solidaires, ainsi que des ateliers culinaires, dont un à Amiens.

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus