• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

SNCF : la situation est explosive pour les usagers de la ligne Amiens/Paris

Amiens. Il n'est pas rare d'attendre son train, attendre qu'il parte, attendre qu'il redémarre, attendre qu'il arrive, attendre... / © Maxppp
Amiens. Il n'est pas rare d'attendre son train, attendre qu'il parte, attendre qu'il redémarre, attendre qu'il arrive, attendre... / © Maxppp

Le président de l'association "les trains de la galère" alerte sur la situation des usagers de la ligne SNCF Amiens/Paris. «Nous vivons au quotidien un véritable enfer dans des trains surchargés et des retards de plus d'une heure récurrents», témoigne Franck Tourchon.

Par Halima Najibi

Les usagers de la ligne Amiens/Paris sont à bout de nerfs. Ils dénoncent des trains surchargés, un niveau de confort et une qualité des horaires qui se dégradent. « Tout ce qui est de l'ordre de l'occasionnel devient systématique. Les trains font des arrêts supplémentaires dans l'Oise. Et pour arriver à l'heure au travail, les usagers doivent maintenant partie avec deux trains d'avance et non plus 1 train. La personne qui commence à 9 heures doit désormais prendre le train de 4 heures du matin, en voyageant debout dans des trains surchargés. » , souligne le Franck Tourchon, le président de l'association "les trains de la galère".

Une situation explosive


« A différentes reprises, nous avons alerté les élus locaux et la SNCF sur cette ligne "sinistrée". Mais personne ne semble prendre en compte cette situation en main. Nous sommes à bout de nerfs et je crains fort que si la situation n'est pas résolue dans trois à quatre mois, elle devienne explosive, pour des personnes qui sont obligées au quotidien de se lever à 3 heures du matin pour prendre leur train, c'est l'enfer tous les jours, c'est intenable, les élus et la SNCF doivent tendre l'oreille, cela a assez duré » .

En finir avec la galère


L'association va de nouveau demander aux politiques de prendre leurs responsabilités. Une réunion des usagers va se tenir ce samedi. « Nous allons investir le conseil communautaire, période de grève ou hors période de grève, c'est toujours la même chose », raconte le président de l'association.

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus