A Abbeville, le chef Sébastien Porquet installe un restaurant éphémère au profit d'une association d'enfants autistes

Le repas à Friville-Escarbotin le 22 décembre 2018 "le Bouillon Populaire" / © FTV
Le repas à Friville-Escarbotin le 22 décembre 2018 "le Bouillon Populaire" / © FTV

L'association Espoir Baie de Somme et son président de chef Sébastien Porquet préparent un nouveau repas gastronomique au profit de l’association abbevilloise On TED Autrement. Cette association a pour but d'aider des enfants atteints d'autisme. 

Par Halima Najibi

Sébastien Porquet préside l'association Espoir Baie de Somme. Il est également chef de l'auberge du Moulin d'Eaucourt Le Saltimbanque. Ce restaurateur de la Côte Picarde est un homme au grand coeur. Cette année, il ferme son restaurant le 14 décembre pour s'installer dans la chapelle du Carmel à Abbeville. Un restaurant éphèmère et caritatif au profit de l'association On TED Autrement. 
 

Gastronomie et solidarité

Cette soirée caritative va mêmer gourmandise, plaisir et solidarité. Le 14 décembre, Sébastien Porquet va vivre avec ses employés une soirée inédite. La troupe du Saltimbanque va cuisiner pour aider Victor, Paul et Lubin, trois enfants autistes, et leurs parents à réaliser des projets et des rêves qui nécessitent des moyens financiers. "Je connais cette association depuis longtemps. L'intégralité des bénéfices de cette soirée lui sera versée soit 2 800 euros. C'est une première pour moi. Le restaurant et ma troupe seront délocalisés". C'est un vértibale défi et une première pour le restaurateur car dans la chapelle un lieu atypique pour cette opération : tout doit être installé cuisine, tables, chaises. La ville d'Abbeville qui prête le lieu et une société extérieure vont s'occuper de la logistique. "L'objectif est de servir un menu gastronomique composé de six plats réalisés uniquement avec des produits locaux pour 60€ par personne boisson comprise (vin et champagne). 83 convives ont déjà réservé leurs places. Dès que nous avons annoncé l'évènement, les places sont parties très vite", explique Sébastien. Victor, Paul et Lubin et leurs parents feront partie des convives.

Des élèves du lycée Saint-Martin d'Amiens seront également bénévoles pour cette soirée. Côté animation, un magicien assurera le spectacle pour le plus grand plaisir des petits mais aussi des grands. 

Des repas organisés depuis 2015

Avec son association, Espoir baie de Somme, il a déjà organisé plusieurs évènements comme celui-ci, dans un esprit solidaire : le Dîner Etoilé pour les Restos du Coeur, le Kébaie pour l’Association Miss Léhane, Le Dîner de Rêves pour l’Association Rêves, le Bouillon Populaire, le Braquet de l’Espoir pour l’APF France Handicap. 

Le 22 décembre 2018, l'association Espoir en Baie de Somme avait organisé un repas caritatif à Friville-Escarbotin le Bouillon Populaire. 
Le bouillon populaire à Friville-Escarbotin
Avec : Sébastien Porquet Président de l'association Espoir Baie de Somme; Florence Vansevenant Adjointe à la mairie; Un reportage de Antoine Laroche, Christelle Sivatte et Mathieu Krim
 

Favoriser l'intégration des enfants autistes un combat de tous les jours

Damien Dezoteux, papa de Victor, atteint de troubles autistiques, se bat avec son épouse pour que les enfants autistes restent maintenus dans la famille et en classe, avec la méthode A.B.A. Elle met en avant que les enfants autistes sont capables d'apprendre et de développer les mêmes compétences que les autres enfants dans un cadre structuré. "Avec cette méthode qui fait appel à des A.V.S. et à des intervenants spécialisés, Victor évolue très bien en milieu scolaire. Avec les deux autres enfants de l'association, la lecture, l'écriture et le calcul son bien maîtrisés. Il n'y a pas de barrière avec les autres enfants scolarisés, explique le président de On Ted Autrement. Mais cette méthode coûte cher. On fait appel à la générosité du public à travers des évènements comme cette soirée du 14 décembre avec le chef Sébastien Porquet. Notre prochain objectif pour 2020 est de permettre à nos enfants d'intégrer des clubs sportifs. Mais il faut financer des éducateurs spécialisés dans le sport".
 

Sur le même sujet

Les + Lus