La Bibliothèque nationale de France choisit Amiens pour implanter le Conservatoire national de la Presse sur une fiche de l'hôpital nord

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts
La salle ovale Richelieu de la Bibliothèque nationale de France à Paris
La salle ovale Richelieu de la Bibliothèque nationale de France à Paris © BERTRAND GUAY / AFP

La Bibliothèque nationale de France a confimé que c'est à Amiens, sur un terrain de l'hôpital nord, que le futur conservatoire national de la presse va être installé.

Mardi 16 novembre, on croisait encore les doigts à la mairie d'Amiens, même si la ville était déjà quasiment assurée d'accueillir dans 6 ans le nouveau conservatoire national de la presse de la Bibliothèque nationale de France (BNF) François Mitterrand. "On n'est sûrs de rien mais la date de la visite du président de la République coïncide avec la période d'annonce des résultats. Mais on n'a pas beaucoup de doutes !"

Effectivement, le lendemain la direction de la BNF confirme l'information par voie de communiqué de presse : c'est à Amiens que vont être implantés le conservatoire de la presse et le centre de conservation des collections. Emmanuel Macron devrait l'évoquer lors de sa visite à Amiens lundi 22 novembre.

Un terrain de 6,3 hectares

Plusieurs lieux en ville sont disponibles pour l'implantation de ce nouveau pôle de la BNF. Mais c'est sur un terrain situé dans l'enceinte de l'hôpital Nord que le projet devrait voir le jour. "On doit encore acquérir le site, nous précise une source proche du dossier. C'est un terrain situé entre l'hôpital Nord et la Citadelle." Une surface de 6,3 hectares dont 30 000 m² constructibles : 

L'endroit correspond très précisément aux critères énoncés par la BNF : que l'espace sélectionné soit suffisamment grand pour accueillir un bâtiment de 15 000 m²; que la ville candidate doit être située à 3 heures de Paris en voiture ou 2 heures en transport en commun et ne pas être située sur une zone à risque ; enfin que l'environnement du site soit proche des commerces, des services et d'équipements publics.

Choisie parmi 72 candidatures

Sur le quai de Bercy à Paris, la BNF manque désormais de place. Elle souhaite créer une antenne en dehors de Paris où serait conservée sa collection de journaux. Ce nouveau pôle sera ainsi doté d’un conservatoire spécialement consacré à la collection de presse. Une collection qui compte 247 000 titres dont le plus ancien, La Gazette de Théophraste Renaudot, date de 1631.

Amiens s'était portée candidate pour accueillir cette nouvelle structure de la BNF dès l'appel à projet lancé en 2020. 71 autres villes avaient présenté un dossier. La communauté de communes du pays de Valois dans l'Oise ainsi que Soissons, Villers-Cotterêts, Laon et Saint-Quentin dans l'Aisne s'étaient positionnées. En mars dernier, Amiens annonce faire partie des 8 finalistes.

Un projet culturel de plus grande ampleur

C'est donc le projet présenté par la ville d'Amiens qui a été retenu car il "intègre une proposition culturelle ambitieuse, s’articulant autour de la création d’un Centre d’Interprétation de la Presse, en lien avec le réseau des Bibliothèques d’Amiens Métropole, et de la promotion de la filière « Arts visuels », dans une approche transversale et originale de la valorisation de la presse écrite. Il permettra à la BnF de s’insérer dans un maillage culturel local et régional s’appuyant d’ores et déjà sur un patrimoine et des infrastructures culturels très riches", explique la BNF dans son communiqué.

Les travaux devraient commencer en 2024 pour une inauguration prévue en 2027. Ce projet devrait coûter entre 70 et 90 millions d'euros. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.