La métropole d'Amiens finaliste pour accueillir le nouveau conservatoire de la Bibliothèque nationale de France

La Bibliothèque nationale de France cherche un lieu capable d'accueillir et de conserver sa collection de journaux. En juin 2020, elle a donc lancé un appel à projet pour construire le conservatoire national de la presse. La métropole d'Amiens a annoncé avoir été retenue parmi les huit finalistes.

Visite de la Bibliothèque nationale de France lors des Journées Européennes du Patrimoine - Septembre 2018
Visite de la Bibliothèque nationale de France lors des Journées Européennes du Patrimoine - Septembre 2018 © Luc Nobout / MAXPPP

Amiens métropole fait désormais partie des huit finalistes retenus sur les 72 candidatures déposées l'an passé pour accueillir le conservatoire national de la presse d'ici 2027. 

L'appel à manifestation d’intérêt a été lancé le 29 juin 2020. Par manque de place, la Bibliothèque nationale de France (BNF) souhaite créer une antenne en dehors de Paris afin d'y conserver sa collection de journaux. Ce nouveau pôle sera ainsi doté d’un conservatoire spécifiquement dédié à la collection de presse. 247 000 titres au total dont le plus ancien : La Gazette de Théophraste Renaudot, datant de 1631. 

Pour conserver cette collection dans des conditions optimales, la BNF prévoit un bâtiment de 15 000 m² doté d'équipements spécifiques, avec notamment des magasins robotisés et une atmosphère pauvre en oxygène. Le site sera composé d'un espace stockage et d’espaces dédiés au travail sur les collections, la restauration et les études. Le projet permettra également d’accélérer la numérisation de ces documents souvent fragiles.

Un projet estimé entre 70 et 90 millions d'euros

Le coût total du projet est estimé entre 70 et 90 millions d’euros. Les villes candidates doivent répondre à certaines caractéristiques : disposer d'un espace assez grand pour accueillir le bâtiment, être située à 3 heures de Paris en voiture ou 2 heures en transport en commun et ne pas être située sur une zone à risque. La qualité de l'environnement (commerces, services et équipements publics) sera également prise en compte. 

À Amiens, Brigitte Fouré, maire d’Amiens et Alain Gest, président d’Amiens Métropole, se félicitent de cette annonce, sans pour autant révéler la position des emplacements sélectionnés. "Notre dossier de candidature est bon avec deux emplacements possibles de haute qualité environnementale, répondant aux critères de la BNF. Ce conservatoire représente une plateforme technologique et culturelle, une collection de presse exceptionnelle, un réseau d’acteurs (chercheurs, universitaires, entreprises de numérisation…) qui vont graviter autour du futur centre. Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre projet d’attractivité et de développement du territoire."

La BNF n'a pas encore officiellement révélé la liste des autres finalistes. Dans l'Oise, la communauté de communes du pays de Valois attend toujours une réponse. Dans l'Aisne, Soissons, Villers-Cotterêts, Laon et Saint-Quentin figurent également parmi les 72 candidatures.

La Bibliothèque nationale de France conserve plus de 40 millions de documents. Chaque année, elle accueille près d’1,3 million de visiteurs et comptabilise plus de 30 millions de visites annuelles en ligne. La collection de presse représente un tiers des consultations de la BNF via Gallica. Le choix du site sélectionné devrait être révélé au printemps. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine