Affaire WN-Whirlpool : l'audience judiciaire reportée au 6 novembre

Les ex-salariés de Whirlpool avaient rendez-vous au tribunal d'Amiens ce 11 septembre. Après l'échec de la reprise du site WN, ils réclament des documents qui permettraient de savoir si le projet était vraiment sérieux. L'audience a finalement été renvoyée au 6 novembre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'aventure a duré un an, puis a brutalement pris fin. Après la délocalisation des activités de Whirlpool, son site de production amiénois ainsi que 162 salariés avaient été repris par WN, projet qui s'est malheureusement effondré en juin 2019 faute de commandes. Tous ces employés ont été officiellement licenciés ce 26 août.

Afin de faire la lumière sur les raisons de cet échec industriel et savoir si le projet WN mené par Nicolas Decayeux était sérieux, les ex-employés étaient convoqués ce 11 septembre au tribunal d'Amiens. Ils n'ont pas pu accéder aux documents, l'audience ayant été reportée au 6 novembre.

 

Leur avocat reste néanmoins confiant. "Grâce aux documents que nous obtiendrons - j'espère - nous allons pouvoir faire éclater la vérité sur ce qui s'est réellement passé à l'intérieur de cette usine, comment la reprise a eu lieu, quels sont les moyens qui ont été donnés à Whilpool à WN, comment ces derniers ont été dépensés par WN... pour aboutir à cette catastrophe sociale moins d'un an après la reprise, ce qui est plutôt consternant," explique Me Fiodor Rilov.
 

L'interview de l'avocat des ex-salariés