Amiens : après un premier jour d'ouverture plusieurs bars et restaurants décident finalement de refermer leurs portes

Pris d'assaut mercredi 19 mai, plusieurs bars et restaurants d'Amiens et ses alentours ont décidé de ne plus ouvrir leurs terrasses avant le 9 juin. Une réunion avec la préfecture de la Somme a eu lieu ce matin pour préciser le protocole sanitaire. 

C'était le jour que tout le monde attendait. Mercredi 19 mai, les terrasses des bars et restaurants étaient autorisées à rouvrir leurs portes après plus de 6 mois de fermeture. 

Dans la quartier Saint-Leu, les amiénois ont profité d'un rayon de soleil et d'un ciel bleu en fin de journée pour enfin se retrouver autour d'un verre. 

Des contraintes sanitaires difficiles à faire respecter

Résultat : les terrasses étaient bondées, de nombreux clients n'ont pas trouvé de table et les restaurateurs, bien qu'heureux de retrouver leurs clients, n'ont pas chômé. 

Mais impossible pour eux de faire respecter les contraintes sanitaires imposées par le gouvernement, condition sine qua non pour être autorisé à rouvrir.

En théorie, les terrasses ne pouvaient être occupées qu'à 50% de leur capacité maximale, pas plus de 6 personnes par table et obligation de rester assis. Un protocole bien loin d'avoir été respecté hier face à l'afflux de personnes. 

"Le flux est compliqué à gérer. On a beau dire aux gens qu’il n’y a plus de place ils restent autour, confie Jonathan Fourdrinier, patron du P.L.S à Amiens. On n’a pas envie de fliquer les gens toute la soirée. On n’a pas envie de travailler dans le stress".

"J'ai investi 1500 euros dans une terrasse qui peut recevoir 19 personnes. Divisé par deux ça me fait 9 personnes... Je ne peux pas ouvrir pour seulement 9 personnes", regrette-t-il. Il fermera donc les portes de son bar à cocktail dès ce jeudi soir, jusqu'au 9 juin date à laquelle les contraintes sanitaires doivent être allégées (capacité à 100% en terrasse, 50% en intérieur), pour définitivement rouvrir. 

En cas de non respect de ces règles, les établissements s'exposent à une fermeture administrative, qui les priverait des aides de l'État. 

La préfecture a haussé le ton

Ce jeudi matin, une réunion a eu lieu entre la Préfecture, les services de la ville d'Amiens et les restaurateurs. "Les services municipaux et préfecture n'étaient pas contents de ce qu’il s’est passé hier soir, explique Christophe Duprez, président de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hotellerie) de la Somme. On a bien clarifié les choses, notamment sur la capacité des terrasses. Hier c’était une grande répétition. Maintenant, on s’est mis autour d’une table et je pense que les choses iront mieux dans les prochains jours".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité