À Amiens, "la ballade du 3ème type", première marche protestataire post-confinement organisé le 11 mai

Lundi 11 mai, l'association améinoise La Boîte sans projet organise une "ballade du 3ème type" à Amiens. Plusieurs collectifs citoyens, organisations associatives et syndicats ont répondu à cet appel à la construction du "jour d'après".

Le 11 mai à 18h, la "ballade du 3ème type" partira de la place de la gare à Amiens.
Le 11 mai à 18h, la "ballade du 3ème type" partira de la place de la gare à Amiens. © FTV
Ballade avec deux L. Parce qu'ils veulent écrire "un nouvel avenir." "Un avenir écologique, social, anti-raciste, féministe et démocratique." C'est dans cette optique que l'association La Boîte sans projet donne rendez-vous lundi 11 mai place de la gare à Amiens pour une "ballade du 3ème type masquée, déguisée, décalée et musicale."
 
La première manifestation post-confinement ? Romain Ladent, militant associatif de La Boîte sans projet et du collectif "Amiens 2020 pas sans les Amiénois" refuse ce terme : "ce n'est pas une manifestation. C'est d'ailleurs pour ça qu'on ne l'a pas déclarée en préfecture. C'est une promenade contestataire et festive dans les rues de la ville. L'idée, c'est de mettre en avant les revendications que nous avions avant le 16 mars. On continuait à dénoncer les incohérences de la gestion de la crise sanitaire pendant le confinement. Mais à partir du 11 mai, on va pouvoir réinvestir l'espace public et être plus visibles. On va aller à la rencontre des gens et leur demander comment ils ont vécu cette période". 

Par groupes de 10


Les rassemblements sur l'espace public étant limité à 10 personnes, les participants déambuleront jusqu'au centre ville par groupe de 10.

Plusieurs collectifs citoyens, organisations associatives et syndicats ont d'ores et déjà répondu à cet appel clairement politique. "Tout ce qu'on pointait du doigt avant le 16 mars a été mise en exergue avec la crise sanitaire : le manque de moyens humains et financiers dans le milieu hospitalier, les conditions de travail des caissières, les associations, l'école, explique Roman Ladent. Ce sont tous ces milieux qui ont permis au pays de continuer à tourner. Réclamer plus d'équité et de justice pour ces milieux, ça va dans le sens d'un autre monde, dans le sens du jour d'après."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter