Amiens choisit les énergies renouvelables pour se chauffer

Un réseau de chaleur alimenté à 60% par les énergies renouvelables d'ici deux ans, c'est la promesse de la ville d'Amiens. Il permettra de chauffer les établissements publics, les immeubles des bailleurs sociaux, mais aussi, les collèges et lycées. Des économies d'énergie jusqu'à 20% en perspective.
Amiens a choisi un réseau de centrale de cogénération.
Amiens a choisi un réseau de centrale de cogénération. © Amiens Métropole

Amiens a fait le choix des énergies renouvelables pour son réseau de chauffage. D'ici octobre 2019, le réseau de chaleur de la ville sera alimenté à 60% par les énergies renouvelables grâce à des centrales thermiques de cogénération. Elles remplaceront les chaudières au gaz. 

Ce choix permettra à la municipalité de faire des économies de l'ordre de 20% sur la facture de chauffage des établissements publics, les immeubles de bailleurs sociaux mais aussi des collèges et des lycées. Pour les particuliers, le gain sera de 15%.

5 centrales de cogénération ont déjà été mises en place dans les quartiers Balzac, Coliseum et rue Alexandre Dumas, Pigeonnier et rue Pierre-Rollin

Un investissement de 4,5 millions d’euros qui vise la mise en place d'un réseau global alimenté à 60 % par les énergies renouvelables et de récupération tels que la géothermie,
récupération des calories de la station Ambonne et de l’usine de méthanisation.

Des travaux sont évidemment à prévoir dans les mois à venir : 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement société