Bac 2023 : les résultats des épreuves de spécialité tombent, des professeurs de la Somme restent inquiets

Sur les coups de 14 heures, les résultats des épreuves de spécialité sont tombés pour l'Académie d'Amiens. Un résultat décisif qui compte pour un tiers de la note finale. Mais certains professeurs et élèves voient la nouvelle formule encore d'un mauvais œil.

C'est un grand jour pour les lycéens. Ce 12 avril 2023 marque les premiers résultats des épreuves de spécialité du nouveau baccalauréat, passées entre le lundi 20 mars et le mercredi 22 mars. Il est possible pour les futurs bacheliers d'avoir une vision sur leur futur résultat de leur diplôme. 

Accessibles depuis 14 heures pour l'Académie d'Amiens, ces premiers résultats inquiètent les professeurs, notamment sur l'investissement des prochains mois de leurs élèves et réitèrent leur envie du retrait de cette réforme effective depuis 2020. 

"C’est complétement désorganisé"

Pour certains professeurs de la Somme, le nouveau format du baccalauréat est un véritable "crash test". Avec des résultats aussi tôt, ils confirment leur sentiment d'incompréhension face à cette réforme.

"C’est complétement désorganisé. Avec des épreuves aussi tôt, on retrouve beaucoup de par cœur dans les copies et les notions ne sont pas forcément assimilées", explique Rémi Baudry, professeur de SES au lycée Lamarck à Albert et co-secrétaire à Sud Éducation de la Somme. Avec un temps aussi limité, selon les professeurs pour préparer les premières épreuves, les élèves n'ont pas acquis les méthodologies de travail comme écrire une dissertation. 

Le système Parcoursup est une véritable guillotine : les élèves et les profs n’en peuvent plus. Il favorise le privé.

Benoît Drouart, secrétaire académique UPSEN CGT de la Picardie.

à France 3 Hauts-de-France

Des syndicats pointent du doigt le système Parcoursup qui est à l'origine, selon eux, du chamboulement de l'emploi du temps scolaire des élèves de terminale. "Avec les résultats tardifs de ce système, les parents ne sont pas rassurés de voir leurs enfants sans réponse positive sur Parcoursup. Donc, ils se tournent vers le privé", déplore Benoît Drouart, secrétaire académique UPSEN CGT. 

Prochaine épreuve en juin 

Mais la crainte réside aussi sur la capacité d'attention de leurs élèves sur les trois prochains mois. "Certains sont déjà au courant s'ils ont leur bac juste avec les épreuves de spécialité et le contrôle continu. Ils seront moins incités à apprendre. C'était une conséquence connue avant la réforme", souligne le professeur en SES.

D'autres voient dans les classes de leurs collègues de plus en plus d'absents. "C'est une plaisanterie de leur demander de rester jusqu'à la fin de l'année", témoigne Benoît Drouart. 

Pour l’heure, il reste encore aux lycéens l’épreuve incontournable de philosophie, prévue le mercredi 14 juin 2023. Et la fin du suspense pour les lycéens est annoncée pour le mardi 4 juillet 2023 : près de 65 000 candidats des Hauts-de-France découvriront les résultats du baccalauréat 2023.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité