"C'est un test grandeur nature": à Amiens, la foire de la St-Jean aura lieu dans des conditions sanitaires très strictes

Nombre de visiteurs limité, masque obligatoire, désinfection des manèges, le protocole sanitaire validé par les autorités est strict. Il sera signé cette semaine par les forains. La foire de la St Jean d'Amiens est la première de cette importance à pouvoir se tenir. Celle d'Abbeville devrait suivre.

La foire de la Saint Jean à Amiens (image d'illustration)
La foire de la Saint Jean à Amiens (image d'illustration) © FTV

C'est officiel, les autorités ont validé la tenue de la foire de la Saint-Jean d'Amiens du 24 juin au 14 juillet 2020, sous réserve de la signature d'une charte par les forains d'ici la fin de la semaine.

"C'est un test grandeur nature et important, annonce Nicolas Lemay, président de la fédération des forains de France. Cela fait une quinzaine de jours voire trois semaines que nous travaillons en concertation avec la préfecture de la Somme et la mairie d'Amiens et à cette époque-là, il n’y avait pas encore les dernières mesures barrières du 2 juin qui étaient tombées donc on travaillait au pas à pas".

Consignes sanitaires strictes

Et le cahier des charges est strict : sens de circulation aller et un sens retour, rappel des gestes barrières, gel hydroalcoolique sur chaque stand, désinfection des manèges après chaque tour, masque obligatoire sur les manèges sauf pour les enfants de moins de 11 ans, restriction du nombre de personnes sur certaines attractions pour respecter les distances sociales... La liste des consignes est longue, elle tient compte des modalités mises en place le 2 juin pour la deuxième phase du déconfinement mais devrait être allégée à la suite des prochaines annonces du gouvernement, attendues le 22 juin prochain.

"Les grosses craintes qu'avaient la ville et la préfecture ont été levées, ajoute Nicolas Lemay, président de la fédération des forains de France. Nous avons fait en sorte de mettre en place un comptage sur les trois points d’entrée de la foire pour qu'il n'y ait pas plus de 5000 personnes en dynamique sur le site. Nous avons également mis en place des groupes de médiateurs qui seront sur la foire pour éviter les regroupements de plus de 10 personnes et à partir de là, ce sera à chaque attraction, à chaque stand de gérer sa propre clientèle". 

"On ne voulait pas faire n'importe quoi"

Malgré les contraintes, le protocole d'accord redonne du baume au coeur aux professionnels. Près de 140 familles exploitent la foire de la Saint-Jean et avec elles, c'est toute une économie qui se met en place. 

"Les syndicats de forains se sont bien dépatouillés pour qu'on puisse réussir à vivre, se réjouit Agnès Poetschke, du restaurant itinérant "l'Ours noir", parce que pour nous, c'est très compliqué. Beaucoup de dates ont été annulées. On a normalement une saison qui commence en mars. Là, ça a été très dur à encaisser, surtout quand on écoute le premier ministre. On a l'impression qu'on n'existe pas".

"Ça fait 6 mois qu'on est à l'arrêt. C'est très durconfirme Alexis Adjaoud, représentant du comité forain de la foire de la St-Jean. J'ai 3 véhicules poids-lourds à l'arrêt. Il y a les assurances. On n'a pas pu les annuler. Ils ont repoussé les échéances mais il faudra les payer. On ne voulait pas faire n'importe quoi et ressortir s'il y avait du danger. On va respecter les règles et je pense que ça va bien se passer. On ne peut pas louper une foire comme Amiens qui est très belle, super bien organisée, avec des allées super larges". 

"C'est un test grandeur nature"

La foire d'Amiens est la première de cette importance dans le nord de la France qui va se remettre en route après le déconfinement.

"C'est une foire qui revêt la plus grande importance parce que de cela en découle la suite, affirme Nicolas Lemay, Elle est symbolique. Derrière la foire d'Amiens, embraye la foire d'Abbeville, puis celle de Dieppe. C'est un test grandeur nature. Ça va relancer toute la machine".

Et effectivement, à Abbeville, la mairie revient sur sa décision. D'abord annulée, la foire de la Madeleine devrait finalement se dérouler à la date initialement prévue, du samedi 18 juillet au dimanche 2 août 2020. Plus petite que celle d'Amiens, elle réunit tout de même plus de 70 forains et attire 2000 personnes les jours de grande affluence. 

"Nous, on avait annulé, confirme Pascal Fache, chef de cabinet du maire. C'était en avril, en pleine crise du coronavirus, donc ce type d'événement était interdit par les mesures gouvernementales. L'annulation a été décidée à l'instant T. Il n’y aura aucune opposition de notre part si la préfecture donne l’autorisation dès lors qu’il y a un protocole sanitaire établi et signé par les forains bien évidemment. On va demander au sous-préfet de faire une réunion avec la ville d'Abbeville et les forains. La seule différence, c'est la configuration. Les entrées ne sont pas les mêmes. Il faut quand même un protocole sanitaire individualisé". 

"On n’ouvrira pas une fête foraine sans être sûr qu’il n’y a pas de dangerinsiste Romain Mallard, président du comité de la foire de la Madeleine. "Pour l'instant, le protocole est fait pour notre sécurité. Moi, j'ai des machines à sous. Il y aura un joueur sur deux. Les gants latex seront obligatoires pour toucher les jetons. Après le 22 juin, on va passer à une nouvelle étape donc ça devrait être allégé", rassure-t-il. 

Entre espoir et crainte

Originaire de la Rochelle, Romain Mallard gère trois convois lorsqu'il se déplace d'une fête à une autre. "Frais de route. Gasoil. C'est une fortune. J'ai 700 km à faire pour venir à Amiens, multipliés par trois, ça me coûte 1000 euros par convoi. J'en ai déjà mangé 3000 sans avoir gagné 1 euro. Avec la crise sanitaire, j'ai perdu 45% de mon année complète. Je ne pourrai jamais le rattraper. Jamais de la vie. On espère ne pas mettre la clé sous la porte mais on n’en est pas loin. Il suffirait que le public ne soit pas là. S’il n’y a pas de public, il n’y a pas d’argent. Il n’y a pas de secret."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foires fêtes locales événements sorties et loisirs déconfinement société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter