• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Carte scolaire 2019 de l'académie d'Amiens : 15 postes en plus dans les écoles, 95 en moins dans les collèges et lycées

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Ce mardi, les mesures de rentrée 2019 ont été présentées par la rectrice de l'académie d'Amiens. Baisse démographique, créations et suppressions de postes, voici les principaux points à retenir.

Par Camille Di Crescenzo

D'après le rectorat, la baisse démographique se poursuit depuis cinq ans à un rythme soutenu dans l'académie. Les prévisions d'effectifs font état de 1792 élèves en moins dans le 1er degré par rapport à septembre 2018.
C'est dans ce contexte que Béatrice Cormier, la rectrice de l'académie d'Amiens, a présenté ses mesures de rentrée à la presse.
 

15 créations de poste dans le 1er degré 


Concernant le 1er degré, l'académie continue le dédoublement des CP et CE1 en zones d'éducation prioritaire de façon à terminer le processus.
Ainsi, 15 postes vont être créés "dans la mesure où le ministre privilégie l’acquisition des fondamentaux explique Béatrice Cormier, il poursuit sa politique, lire, écrire, compter, respecter autrui donc on augmente le taux d’encadrement des élèves, on dédouble en éducation prioritaire".
Sur ces 15 postes prévus, huit seront attribués dans l'Oise, quatre dans l'Aisne, trois dans la Somme. "3, c'est trop peu" s'inquiète Maxime Paruch, secrétaire départemental du SE-UNSA, selon l'estimation de son syndicat "il reste 50 classes à dédoubler or il n'y a que 3 postes de créés, sans compter des classes surchargées dans les autres niveaux".
 

95 suppressions de postes dans le 2nd degré


On donne d'un côté, on retire de l'autre.
La rectrice de l'académie d'Amiens annonce la suppression de 95 postes à la fois dans les collèges et dans les lycées. "Les raisons précise Béatrice Comier, rééquilibrer les moyens entre le 2nd et le 1er degré. C'est voulu par le ministre. Puis il y a la chute de la baisse démographique. Dans l'Aisne, nous perdons des élèves à chaque rentrée depuis plusieurs années et ça va continuer. Ce sont les deux raisons principales".

Un dernier argument que réfute Maxime Paruch. Selon le syndicaliste, la baisse des effectifs, notamment dans les collèges, était vraie jusqu'en 2017 mais depuis, ça remonte. "30 ETP (emplois à temps plein) vont être supprimés dans les collèges alors que les prévisions sont de 300 élèves supplémentaires pour la rentrée 2019" note-t-il.

La rectrice relativise "sur ces 95 postes supprimés, 60 seront compensés par des heures supplémentaires". 
 

17 suppressions de postes administratifs


Le personnel administratif n'est pas en reste. À la rentrée 2019, 17 postes administratifs vont être supprimés dans les établissements scolaires, les CIO et les services déconcentrés (rectorat et DSDEN).
 

Poursuite du dispositif "Devoirs faits"

Mis en place en novembre 2017, le dispositif "Devoirs faits" permet à des élèves volontaires de bénéficier d'un accompagnement personnalisé au sein de leur collège pour les aider à faire leurs devoirs. 9000 heures supplémentaires par rapport à la rentrée précédente seront dévolues en septembre prochain, ce qui fait un budget de 256 000 euros alloués par l'académie aux établissements pour payer les interventions d'associations extérieures.


 

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus