Les comités régionaux du TER se font cette année en ligne dans les Hauts-de-France

Chaque année, la Région organise des comités régionaux du TER en présence des élus, de la SNCF et des usagers du train. L'occasion de mettre à plat les problèmes rencontrés par les uns et les autres afin d'apporter des solutions. Avec la crise sanitaire, ces échanges se feront cette fois, en ligne. 
TER Hauts-de-France (image d'illustration)
TER Hauts-de-France (image d'illustration) © FTV
Avec la crise sanitaire, les comités régionaux du TER se feront à distance. La région Hauts-de-France propose 4 rendez-vous en ligne, du lundi 6 au jeudi 9 juillet. Ces visioconférences permettront d'aborder les spécificités de chacun des secteurs mais aussi l’actualité globale du TER en Hauts-de-France (le nouveau format de l’éTER, le nouveau service annuel 2020 mis en place depuis le 15 décembre 2019 et l’évolution de son offre, le plan de relance du transport). C'est la première fois, que ces CORETER vont avoir lieu à distance. Une solution que la Région avait déjà envisagée avant la crise sanitaire. "C'est vrai que quand on organisait les CORETER à 18h, c'était trop tôt, explique Franck Dhersin, vice-président de la commission Transport à la Région, et quand on les organisait à 19h, c’était trop tard. Finalement au bout des 4 ans, je m’apercevais qu’on avait toujours les mêmes qui venaient. Moi, j’ai voulu faire ça en ligne, faire des facebook live mais tout le monde ne maitrise pas donc on avait décidé avant le covid de faire les deux".

"Rien ne vaut le présentiel"

Lors de ces CORETER, sont conviés aux côtés des élus et des représentants de la SNCF, les associations et les usagers du TER. C'est l'occasion pour eux d'évoquer les problèmes quotidiens rencontrés durant leur voyage ferroviaire. Ils sont donc très attendus.

"C'est mieux que rien et moi, ça me convient mieux que quelque chose de physique, avoue Nora Muller-Conte, du collectif SNCFVamtuer, parce qu'il y a eu 2 ou 3 CORETER où on a eu du mal à se déplacer simplement parce qu’on était au boulot et qu’il y avait des retards de train. Et qui dit qu’on y va en train, dit qu’on doit en revenir en train. Et comme la fiabilité des horaires en ce moment, c’est toujours un peu ce qui nous préoccupe...Alors quand c’est moi, ça peut encore aller. Mais quand c’est des collègues qui sont à Clermont, ils peuvent y aller mais ils ne peuvent pas rentrer chez eux".

Un avis que ne partage pas la vice-présidente de la Fnaut Hauts-de-France (Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports) : "Je sais bien qu’on ne peut pas faire autrement qu’en téléconférence, admet Christiane Dupart, mais ça a été annoncé très tardivement. Pour nous, c'est difficile de joindre les usagers donc on ne sait pas trop qui sera présent. Il conviendrait de refaire des CORETER lorsqu'il y aura un vrai déconfinement. Rien ne vaut le présentiel".

"On a toujours les mêmes réclamations"

Outre les sujets d'actualité évoqués par les élus et représentants SNCF, tel que le nouveau format de l'éTER ou le plan de relance du transport, les usagers et associations pourront soulever toutes questions relatives aux dysfonctionnements qu'ils rencontrent au quotidien. 

"On a toujours les mêmes réclamations, déplore Nora Muller-Conte. On pêche pour l’information, c’est vraiment le truc de base, on s’est rendus compte pendant les grèves et même sur certains trains du Covid que malheureusement on avait des compos courtes quand il n’aurait pas fallu en avoir. Le matin c'est les problèmes techniques, problème de porte, c'est toujorus les mêmes problèmes qui reviennent. C'est lassant". 

"La SNCF doit faire mieux pour que les trains puissent rouler et que le matériel soit en bon état, insiste Christiane Dupart, on a dans cette région un problème de maintenance du matériel. Ce n'est pas nouveau et c'est encore plus compliqué actuellement avec la crise. le conseil régional, c'est le financeur et la SNCF, c'est l'exécutant. Actuellement, la SNCF a quand même eu du temps. On l’a rencontrée. Elle nous a dit à l’époque que le matériel était en bon état, qu’on n’aurait pas de problèmes de maintenance mais moi, je vois qu’il y a pas mal de pannes, des fois des trains trop courts qui ne correspondent pas aux besoins, qu'il y a des trains supprimés. Encore une fois, le conseil régional est financeur donc il a des exigences à avoir au niveau de la SNCF".  

"Globalement, on a d’énormes problèmes sur la partie Oise qui va vers Paris parce que c’est saturé, qu’il y a énormément de monde, que le matériel n’est pas adéquat et cette année a été épouvantable, se défend Franck Dhersin. On s’est d’abord tapé 2 mois de grève du personnel puis 1 mois et ½ de grève de matériel et ça a des conséquences pendant 3 mois. On est sur un système SNCF avec des voies qui n’ont pas été rénovées pendant des années sur lesquels il y a beaucoup de travaux, des trains qui n’ont pas été assez changés souvent. Mais j’ai une convention avec la SNCF , on se sert aussi de tout ça, toutes ces infos pour amender, en terme d’argent, la SNCF pour un sevice non rendu ".
 

Comment participer aux CORETER ?


Nul doute qu'une fois encore, les questions ne manqueront pas pendant ces CORETER.

Pour suivre les quatre événements, selon les secteurs concernés : 

Lundi 6 juillet, 17h30 - 19h – Saint-Quentin - Amiens - Compiègne
Avec la participation de Franck Dhersin, Vice-Président en charge des transports et des infrastructures de transports et Anne- Sophie Fontaine, Conseillère régionale déléguée aux gares et aux pôles d'échange

Mercredi 8 juillet, 17h30 - 19h – Etoile de Creil
Avec la participation de Manoëlle Martin, Vice-Présidente de la Région et Anne-Sophie Fontaine, Conseillère régionale déléguée aux gares et aux pôles d'échange

Jeudi 9 juillet, 16h30 - 18h – Etoile d’Amiens
Avec la participation d’Anne-Sophie Fontaine, Conseillère régionale déléguée aux gares et aux pôles d'échange

Jeudi 9 juillet, 17h30 - 19h – Etoile de Saint-Pol-sur-Ternoise
Avec la participation de Franck Dhersin, Vice-Président en charge des transports et des infrastructures de transports

Pour y participer, il suffit de se connecter via le lien accessible et indiqué sur le site internet de la Région Hauts-de-France : https://www.hautsdefrance.fr/usagers-du-ter-donnez-votre-avis/









 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ter économie transports transports en commun sncf vie associative société