Coronavirus : un couvre-feu à Amiens instauré à partir de 22h

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eline Erzilbengoa
Un couvre-feu est instauré à Amiens à compter de mardi 24 mars de 22 heures à 5 heures
Un couvre-feu est instauré à Amiens à compter de mardi 24 mars de 22 heures à 5 heures © Jean-Paul Delance / FTV

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au coronavirus, la ville d'Amiens a annoncé qu'un couvre-feu allait être instauré à compter de 22h ce mardi 24 mars.

En lien avec les mesures de confinement instaurées dans toute la France depuis une semaine, la maire d'Amiens Brigitte Fouré a décidé d'imposer également un couvre-feu. Celui-ci prend effet dès ce mardi 24 mars à 22h. 

Désormais, les déplacements sont totalement interdits entre 22 heures et 5 heures du matin. "L'objectif c'est de poursuivre dans la lignée de toutes les décisions qui ont été prises au niveau national", a indiqué la maire d'Amiens sur notre antenne. 
 

Dans les autres villes

Cette mesure n'est pas inédite puisqu'un couvre-feu a été également instauré dans plusieurs villes de l'Aisne, l'Oise et la Somme. La ville de Compiègne est la première en Picardie à avoir ouvert la voie avec un couvre-feu entre 22 heures et 5 heures du matin. La ville de Creil a suivi avec un couvre-feu plus strict : entre 22 heures et 7 heures du matin et entre 20 heures et 8 heures du matin pour les mineurs non accompagnés.
 
Ainsi, les personnes qui voudraient sortir au-delà des horaires imposés s'exposent à une amende de 135 euros à l'exception des personnes qui travaillent. 

Durant la journée, pour toute sortie (hors justificatif de travail) chaque personne doit être munie d'une attestation indiquant le motif de chaque déplacement.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.