Des œuvres d'art installées dans le cabinet d'un médecin à Amiens : "cela nous permet de penser à autre chose"

À Amiens, un médecin a eu l'idée d'installer des œuvres d'art dans la salle d'attente de son cabinet. Les magazines ayant disparu à cause de la crise sanitaire, les patients peuvent désormais admirer les toiles et autres sculptures avant leur consultation.

Le temps peut parfois paraître long dans une salle d'attente. Dans un cabinet médical d'Amiens, on a donc trouvé le remède : installer des œuvres d'art. "Je pense que c'est très bien parce que cela nous permet de penser à autre chose, surtout pour moi, c'est souvent un moment de stress", nous confie l'un des patients.

Avant la crise du Covid, il restait toujours au moins quelques magazines, plus ou moins récents, à feuilleter. Mais depuis, ceux-ci ont été retirés. En découvrant les œuvres d'art, les patients peuvent désormais s'évader en attendant leur consultation. 

À l'origine de cette initiative, un médecin généraliste, amateur d'art. "En général, les patients sont étonnamment surpris, confie Stéphane Foulon. Le fait d'avoir des belles choses à voir et à découvrir ça peut être salvateur par rapport à certaines angoisses. Et nous aussi, on est plus détendu au quotidien, tout le monde en profite."

Des effets thérapeutiques

Selon le médecin, le projet peut également avoir des effets thérapeutiques. L'idée lui est d'ailleurs venue il y a quelques années. Alors qu'il était en consultation avec une petite fille autiste. L'un des tableaux affiché dans son bureau, lui permet d'établir un lien. "Elle a grimpé sur le fauteuil et m'a interpellé pour me montrer ce tableau alors qu'elle ne parlait pas habituellement, raconte-t-il. Je me suis dis que c'était vraiment une bonne idée de mettre ça là et d'inclure dans ce projet de santé les personnes qui ont des difficultés, en particulier des troubles cognitifs. Il y a donc des codes couleurs, c'est toujours très vif, très coloré, très stimulant."

Les œuvres sont prêtées par des galeries ou achetées à des artistes. "On propose aussi aux patients, aux gens du territoires de pouvoir exposer et partager l'art." Et pour en découvrir un maximum, les œuvres seront remplacées par d'autres à un rythme régulier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture santé société