Drame de Festieux : plus de 5h d'audience pour le procès en appel de l'automobiliste

Lundi 3 février s'est tenu le procès en appel de Vincent Montré. L'automobiliste avait été condamné en première instance à cinq ans de prison dont trois fermes pour son implication dans un accident qui a coûté la vie à deux fillettes à Festieux dans l'Aisne en avril 2018.

Le procès en appel de Vincent Montré s'est ouvert ce lundi 3 février 2020 au tribunal d'Amiens.
Le procès en appel de Vincent Montré s'est ouvert ce lundi 3 février 2020 au tribunal d'Amiens. © FTV
Vincent Montré s'est présenté libre lundi 3 février 2020 devant la Cour d'appel d'Amiens. Il avait fait appel de la décision prise par le tribunal de Laon le 19 septembre 2019 dont le jugement le condamnait à cinq ans de prison dont deux avec sursis pour "homicide involontaire". Le représentant de la partie civile comme l'avocat général ont demandé la confirmation du jugement rendu en première instance. L'avocat général a notamment signifié qu'en "première instance, les juges [avaient eu] une juste appréciation en droit de ce dossier dramatique." La Cour a mis l'affaire en délibéré au 16 mars prochain.

Rappel des faits


En avril 2018, au volant de sa voiture de sport, Vincent Montré avait percuté un monospace à l'entrée de Festieux, dans l'Aisne. À bord du véhicule, une mère de famille et ses trois enfants en bas âge. L'une des deux fillettes, âgée de 4 ans, est tuée dans la collision, l'autre de 2 ans, décèdera des suites de ses blessures à l'hôpital de Reims.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers procès chauffard justice société