• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

COP 24 - L'usine de méthanisation d'Amiens alimentée par les feuilles mortes

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

La Conférence de l'ONU sur le climat (COP24) se tient actuellement à Katowice en Pologne. L'occasion de faire le point sur les pratiques en faveur du climat dans les Hauts-de-France. Exemple à Amiens où l'usine de méthanisation traite 500 tonnes de feuilles mortes pour alimenter la métropole.  

Par Halima Najibi


La transition énergétique est un enjeu vital pour les pays. Dans nos contrées dépourvues de carburants fossiles, la méthanisation apparaît comme une alternative pour générer du bio-gaz. C'est le cas dans des fermes, à la campagne, et aussi en ville, où les feuilles mortes sont recyclées. 
 

La méthanisation a le vent en poupe


La moitié des feuilles mortes ramassées à Amiens Métropole sert à faire du compost, l'autre est dirigée vers l'usine de méthanisation d'Amiens Nord. Cette dernière traite 15 000 tonnes de déchets verts, 53 000 tonnes d'ordures ménagères d'Amiens Métropole par an. 10 000 tonnes de déchets ménagers d'Abbeville et de ses environs et 20 000 à 25 000 tonnes de déchets provenant des grandes surfaces et de l'agro-alimentaire. 

La chaleur issue de la méthanisation est transformée en vapeur envoyée ensuite soit vers l'usine Ajinomoto d'Amiens Nord ou à la station d'épuration d'Ambonne. Cela fait 20 ans que l'on traite les déchets à Amiens et l'arrivée des déchetteries a favorisé le développement de la méthanisation.  




 
Traitement des déchets verts à Amiens

Sur le même sujet

Quelle révélation inattendue nous réserve ce film amateur bien mystérieux ?

Les + Lus