JO Paris 2024. "On s'est préparés comme des dingues" : le hockeyeur sur gazon, Amaury Bellenger, prêt à porter haut les couleurs de la France

Plus sur le thème :

Joueur de l'équipe de France de hockey sur gazon depuis 7 ans, Amaury Bellanger est pressenti pour faire partie de la délégation qui représentera la France aux Jeux olympiques de Paris. Sa passion pour la discipline est née à Amiens, sa ville natale.

En France, le hockey sur gazon n'est pas une discipline très connue, mais fait fureur chez nos voisins belges. C'est d'ailleurs ce qui a poussé l'Amiénois Amaury Bellenger à partir en Belgique, où il évolue au sein du Royal Uccle Sport, club de première division. Mais comme le dit son coach physique Fabien Cordellier, "il a toujours Amiens dans le cœur". 

Il faut dire que c'est dans la capitale picarde qu'est né son amour pour la discipline. "C'est ici que j'ai commencé le hockey à quatre ans, raconte-t-il. Mon frère jouait, donc c'est comme ça que je suis venu. Et j'ai suivi toutes les catégories jusqu'à mes 16 ans ici. On avait la chance d'avoir une super génération à Amiens ! On a été beaucoup de fois champions de France, j'ai eu beaucoup de bons coachs, et j'ai gardé des contacts avec les gens du club."

Parti progresser en Belgique

Mais pour faire avancer sa carrière sportive, il n'avait d'autre choix que de quitter Amiens. D'abord pour Paris, où il connaît ses premières sélections avec l'équipe de France, avant de mettre le cap sur la Belgique, comme beaucoup de ses coéquipiers. "Là-bas, la ligue est semi-professionnelle, et les Belges sont champions olympiques sortants, donc c'est un tout autre niveau, une tout autre ambiance, et ça nous a vraiment servi. J'explique la montée de notre équipe par le fait qu'il y a 4 ou 5 ans, la plupart sont partis jouer en Belgique se confronter à ce qui est certainement le deuxième meilleur championnat au monde. Ça nous a tous permis de progresser", explique-t-il. 

Une stratégie payante puisque la France progresse dans le classement mondial. Au fil des années, depuis le début de la carrière d'Amaury, elle est passée de 18e à 9e nation. La marche jusqu'au podium reste grande, mais le jeune homme veut y croire : "C'est la phase la plus compliquée, passer de la neuvième place à la médaille, c'est ce qu'il y a de plus dur. C'est là où le niveau est le plus fort, mais on va essayer."

C'est vraiment le Graal du hockeyeur, les JO

Amaury Bellenger, joueur de l'équipe de France de hockey sur gazon

La liste des sélectionnés ne sera dévoilée que lundi 8 juillet, mais Amaury a toutes ses chances d'en faire partie. "C'est vraiment le Graal du hockeyeur, les JO. On s'est préparés et entraînés comme des dingues depuis un an et demi, deux ans... donc je suis vraiment impatient", confie l'athlète. 

Un arrêt forcé... pour repartir plus fort

Et pour en arriver là, il a fallu beaucoup de travail. Amaury revient de loin. À quelques mois de la Coupe du monde 2023, il se rompt les ligaments croisés du genou droit pendant une séance. Arrêt forcé de l'entraînement et des compétitions. Il a fallu une rééducation intensive pour pouvoir reprendre, aux côtés de son coach physique, Fabien Cordellier, Amiénois lui aussi. "J'ai été très exigeant, mais il a été très courageux pour aller jusqu'au bout !", assure-t-il.

 

De cette épreuve, Amaury retient les bénéfices. "Finalement, avec le recul, c'était un mal pour un bien. J'ai pu me déconnecter un peu du hockey. Ça faisait six ans que je jouais en équipe de France, je ne prenais jamais de vacances, livre-t-il. Ça m'a permis de faire d'autres choses, de sortir un peu du hockey, et d'avoir aussi une autre vision, de devenir un peu coach." Un repos forcé mais nécessaire donc, pour revenir plus prêt que jamais sur le gazon.

L'équipe de France n'a pas participé aux Jeux olympiques depuis ceux de Munich, en 1972. Alors quel que soit le résultat, ces JO à domicile seront déjà un très beau cadeau d'anniversaire pour Amaury, qui fêtera ses 26 ans en août. 

Avec Rémi Paquelet / FTV

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité