La charge mentale n'est pas une expression tendance : "c'est une prise de conscience, la parole se libère"

Vous avez l'impression de devoir penser à tout, tout le temps et de devoir tout gérer pour tout le monde ? C'est ce que l'on appelle la charge mentale. Elle peut impacter différents domaines de nos vies... À commencer par le couple.

La charge mentale représente le cumul de toutes les tâches que vous avez à accomplir dans les différentes sphères de votre vie. Si elle n’est pas prise en compte, elle peut rapidement devenir source d’anxiété et d’affects dépressifs. Depuis des siècles, les femmes ont été conditionnées pour avoir un cerveau différent des hommes, mais non ! L'homme et la femme ont le même cerveau : la différence, c'est que les femmes ont été conditionnées pour les tâches ménagères, d'organisation ou de reproduction.   

Alors pourquoi n'en parle-t-on qu'aujourd'hui ? "Avec le besoin d'équilibre, explique la psychologue clinicienne Eugénie Adam, on s'est rendu compte que peut être une partie du couple portait plus de charges que l'autre."

Notre cerveau a horreur d’être surchargé d’informations. Pour fonctionner efficacement, il a besoin que nous ne lui donnions qu’une tâche à la fois à effectuer : ainsi, il se sait capable d’en venir à bout et n’en serra que plus efficace. 

Notre cerveau n'aime pas être mis à rude épreuve, et quand il n'aime pas il va sécréter des hormones du stress

Eugénie Adam, psychologue clinicienne

La charge mentale, c'est donc ce qui fait que les femmes engagées dans une relation hétérosexuelle vont souvent se retrouver à devoir tout gérer : la fréquence des machines à laver, ramasser ce qui traîne, prévoir les rendez-vous chez le médecin, préparer le dîner pour les amis... Même si les conjoints s'impliquent de plus en plus dans le partage des tâches ménagères, l'organisation et la planification du quotidien reposent encore souvent sur les femmes. A contrario, les tâches sont a priori mieux réparties chez les couples de femmes homosexuelles.

Détecter les signaux d'alerte

  • Une fatigue importante ;
  • des troubles du sommeil persistants ;
  • une hyperactivité émotionnelle ;
  • des symptômes physiques variés (maux de tête, tensions musculaires, problèmes dermatologiques).

Dans son ouvrage La charge mentale des femmes... et celle des hommes, la psychiatre Aurélia Schneider donne une clé, centrale, pour résoudre ces problèmes au sein du couple : "c'est la communication." Il faut se reconnaître comme faisant partie de la même équipe, avec des fonctions complémentaires. "La télépathie dans le couple n'existe pas, personne ne sait ce qu'il se passe dans la tête de l'autre ! 

La personne surchargée doit être capable d'exprimer ses besoins

Eugénie Adam, psychologue clinicienne

Il est important de pouvoir demander de l'aide, jusqu'à ce qu'il soit possible de répartir les tâches.

Un petit exercice donné par le docteur Aurélia Schneider : "décentraliser dans 5 ans. Quand vous n'arrivez pas à hiérarchiser vos tâches, que vous mettez tout au même niveau et que vous voulez tout faire, demandez-vous quelle importance dans 5 ans si vous n'avez pas fait telle ou telle tâche ?

Il est important de savoir déléguer et accepter que les choses ne soient pas faites à votre façon.

La clé de notre sérénité repose sur notre capacité à nous respecter et nous faire respecter. Cela demande une bonne conscience de soi et suffisamment d’estime de soi pour s’autoriser à poser ses limites, et se créer un environnement en harmonie avec notre singularité. Il faut prendre du temps pour soi, pour nous permettre d'être plus efficace.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Hauts féminin sur la charge mentale avec Eugénie Adam, psychologue clinicienne ©France télévision

Retrouvez l'intégralité de l'émission Hauts féminin sur la charge mentale avec Eugénie Adam, psychologue clinicienne et les autres épisodes de l'émission sur france.tv.