La Grande réderie d'automne à Amiens se prépare : "les gens ont besoin de se retrouver"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elise Ramirez
Grande réderie d'automne d'Amiens 2021
Grande réderie d'automne d'Amiens 2021 © FTV Elise Ramirez

Après plus de 30 ans d'existence et trois annulations pour cause de crise sanitaire, la Grande réderie d'Amiens, dans la Somme, s'installe dimanche dans le centre-ville. L'heure est aux inscriptions et aux préparatifs pour les participants et les associations organisatrices de l'évènement.

Sous la guérite blanche de l'association des commerçants des Halles d'Amiens, situé sous le Beffroi, le téléphone s'affole. "Les quatre premiers jours, nous avons eu 180 appels pour l'inscription et ce matin, ça sonne depuis huit heures. Hier soir, j'ai eu le dernier coup de fil à 21 heures. Je réponds au téléphone même le dimanche si il le faut. Et les inscriptions sont encore possibles jusqu'à samedi après-midi", explique Geneviève, membre de l'association chargée d'enregistrer les inscriptions des exposants de la réderie.

Je peux vous garantir que la réderie se tiendra

Daniel Héripré, Président de l'association des commerçants du quartier des halles d'Amiens

Après l'annulation des trois dernières éditions pour cause de crise sanitaire, la grande réderie aura bien lieu dimanche. La préfecture de la Somme et la mairie d'Amiens ont donné leur feu vert. Mais les exposants sont prudents. La plupart des inscriptions a été enregistré en dernière minute. "Les gens ne savaient pas si la réderie aurait bien lieu. Il avaient peur qu'elle soit encore annulée. Là, je peux vous garantir qu'elle se tiendra !", annonce Daniel Héripré, le président de l'association. 

On va enfin pouvoir voir du monde, échanger

Exposante de la réderie d'Amiens

Un vide-grenier sous le signe des retrouvailles

Pour les futurs exposants que nous avons rencontrés lors de leur inscription au chalet de l'association, il était temps que ce grand vide-grenier ouvre à nouveau ses portes. "Cela fait plus d'un an que nous attendons. J'ai hâte de pouvoir faire de la place dans la maison pour préparer Noël. Avec les enfants, les jouets s'accumulent vite."

Cette dame de 81 ans qui évitait de sortir pendant la crise sanitaire a passé deux ans à tricoter. "J'ai des malles entières de pulls à vendre. Cette réderie m'a beaucoup manquée. On va enfin pouvoir voir du monde, échanger. Pour moi, c'est une tradition. Depuis mes 17 ans, je ne rate pas une rèderie. À l'époque, c'était avec mes parents. En tout cas, je serai là, au 13 rue du Grand Vidam si les gens cherchent des pulls...."

La réderie, c'est fait pour acheter ce qu'on ne cherche pas

Loriane, exposante

Pour beaucoup d'exposants, cette édition marque la fin d'une période difficile. C'est l'occasion de se retrouver en famille et entre amis. Cette année, Loriane a réservé sept mètres linéaires avec sa petite-fille. "Ca m'a manqué sur le plan moral. Dimanche, on verra du monde, on va partager le café et la tarte entre amis", se rejouit-elle. "Je vais exposer des tas de bricoles accumulés dans ma cave. Un portant, une cage à lapin, un nettoyeur vapeur, des poupées, un peu de tout. Les prix seront très bas. On n'est pas là pour s'enrichir. Je vais me débarrasser et faire plaisir. La réderie, c'est aussi pour donner des idées et des envies aux visiteurs. La réderie, c'est fait pour acheter ce qu'on ne cherche pas", ajoute t-elle, amusée.

Selon Daniel Héripré, la physionomie de l'évènement va être différente des autres années : "Les participants ont réservé des emplacements beaucoup plus larges. Six à sept mètres au lieu de trois mètres habituellement. Ils ont prévu d'exposer avec leurs amis. On sent bien que les gens ont besoin de se retrouver."

 

Des mesures sanitaires pour les exposants et les visiteurs

Chaque édition, la Grande réderie d'Amiens attire 80 000 visiteurs et plus de 2000 exposants sur 15 kilomètres de trottoirs, du boulevard du Port à la gare et du Port d'Aval à la rue de la 2ème DB. Des picards et des visiteurs venus de la France entière, des anglais et des belges. "Pour la région et le centre-ville, cela représente une importante attractivité. Les gens viennent de loin. Mais cette année, les grands absents seront certainement les Anglais. C'est la conséquence du Brexit mais aussi de la crise sanitaire. On espère que les visiteurs habitués des pays européens voisins feront l'effort de venir", explique Gaël Mordac, Président de la Fédération des commerçants du centre-ville d'Amiens, autre organisateur de la manifestation.

Si la réderie peut à nouveau avoir lieu, les deux associations organisatrices ont dû mettre en place des mesures sanitaires strictes. Pour les brocanteurs et les exposants, le masque est obligatoire, le pass sanitaire sera vérifier à l'entrée et du gel hydro-alcoolique doit être présent sur chaque stand. Les visiteurs, eux, devront porter un masque et également présenter leur pass sanitaire. Les emplacements ont été espacés entre chaque exposant et les stands seront installés sur un seul côté dans certaines rues.

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.