• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Ligue 1 : l'Amiens SC s'incline largement à Nîmes

Monconduit gênant l'Olympien Savanier, samedi 1er décembre au stade des Costières de Nîmes. / © WORLDPICTURES/MAXPPP
Monconduit gênant l'Olympien Savanier, samedi 1er décembre au stade des Costières de Nîmes. / © WORLDPICTURES/MAXPPP

Le Amiens SC a concédé une large victoire au Nîmes olympique, samedi 1er décembre pour la 15e journée de Ligue 1. Les Picards atterrissent en 17e position du classement provisoire, à 1 point du barragiste, Dijon.

Par V.P.

Flirtant avec la zone de relégation depuis cinq matches, le Amiens SC comptait sur sa rencontre avec le promu Nîmes pour engranger quelques points et respirer. Hélas, les hommes de Charles Pélissier ont offert aux crocodiles leur plus large victoire de la saison (3-0), samedi 1er décembre, au stade des Costières.

Presque inexistants en attaque, les Amiénois ont pu contenir, un temps l'attaque gardoise, beaucoup plus inspirée. Le Nîmes olympique s'est mis à l'aise en ouvrant ses compteurs en toute fin de première mi-temps. Juste après un tir de Thioub sur un centre très réussi de Maouassa, Denis Bouanga récupère et pousse la balle dans les filets de Gurtner (1-0, 45').
 

Des Amiénois peu inspirés

Rentré à la 64e, Rachid Alioui enfonce le clou. L'international marocain, laissé seul dans l'axe en contre-attaque et servi par un magnifique centre de Bouanga, fait le break (2-0, 75'). Dix minutes plus tard, Alioui profite d'une erreur de Gnahoré sur remise en jeu dans le camp amiénois pour intercepter le ballon. Après un une-deux avec Bozok, il creuse l'écart d'une frappe à ras de terre touchée par Gurtner (3-0, 87').

Avec un seul tir cadré de la rencontre, sur 8 tirs, (signé Ghoddos), l'Amiens SC n'a pas su se créer d'occasions pour triompher du promu. À l'issue de la rencontre, les Picards enregistrent une quatrième défaite pour les 5 derniers matches, avant de recevoir Monaco (19e) mardi 4 décembre. Les hommes de Christophe Pélissier glissent à la 17e place, à seulement un point du barragiste, Dijon, qui rencontre Guingamp, lanterne rouge, le 5 décembre. Nîmes olympique intègre quant à lui la 8e place provisoire de Ligue 1.
 

Les réactions des deux coaches


"Il n'y a rien à dire sur ce résultat. Nîmes a été supérieur, a reconnu Christophe Pélissier, l'entraîneur d'Amiens, à l'issue du match. La différence était ce soir criante entre les deux équipes. On ne s'est pas créé d'occasions et l'on fait preuve de cadeaux notamment sur le troisième but nîmois. On a débuté sur une défense à cinq, mais on a perdu beaucoup de duels au milieu de terrain et Nîmes a fait étalage de son potentiel offensif. Le seul point positif de la soirée est que l'on rejoue mardi. C'est une chance après une telle claque. On oublie Nîmes et l'on se concentre, dès maintenant sur le match de Monaco". 

Sans surprise, son homologue nîmois, est bien plus satisfait. "Je suis ravi du match que l'on a fait et de la performance de mes joueurs, de notre qualité de jeu, a confié Bernard Blaquart. C'est une bonne soirée avec un match bien maîtrisé. C'est un succès important et mérité, il y a eu du contenu. Ce premier but de Denis Bouanga, juste avant la mi-temps, nous fait du bien. Avant cela, on a montré de la maladresse et fait de mauvais choix dans le dernier geste, mais c'était compliqué, il y avait à Amiens beaucoup de densité défensive. On progresse. Avoir vingt points après quinze journées, c'est très bien. Cela fait maintenant deux matches que l'on ne prend pas de but, c'est bien aussi, mais de toutes les façons, on était obligé de progresser dans ce secteur de jeu aussi. Désormais, on s'affole moins, on se parle plus, c'est bien". 
 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus