Ligue 1 : cruellement renversé par Montpellier, l'Amiens SC reste barragiste

Les Amiénois étaient à deux doigts de surpasser le MHSC ce samedi 11 janvier (ici Bakaye Dibassy et Andy Delort, deux des buteurs de la soirée, entourés de Christophe Jallet et Aurélien Chedjou). / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Les Amiénois étaient à deux doigts de surpasser le MHSC ce samedi 11 janvier (ici Bakaye Dibassy et Andy Delort, deux des buteurs de la soirée, entourés de Christophe Jallet et Aurélien Chedjou). / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

L'Amiens SC a concédé une défaite cruelle à domicile (1-2) face à Montpellier, samedi 11 janvier pour la 20e journée de Ligue 1. Meneurs pendant la première mi-temps grâce à Dibassy (14'), les Picards ont été surclassés par un MHSC galvanisé par son duo Delort-Laborde, tous deux auteurs d'un but.

Par Valentin Pasquier

Face à Montpellier, l'Amiens SC n'a malheureusement pas su trouver la faille. Samedi 11 janvier, les hommes de Luka Elsner ont offert aux Héraultais leur première victoire à l'extérieur de la saison (2-1) lors de la 20e journée de Ligue 1. La défaite est cruelle, tant les Amiénois ont fait preuve de détermination pour engranger de précieux points et ainsi s'éloigner de la zone de relégation.
 

Des décisions arbitrales en défaveur d'Amiens

Bakaye Dibassy ouvre le score en faveur d'Amiens dès le premier quart d'heure. Un joli coup franc de Ghoddos, repris de la tête par Calabresi, s'écrase contre le poteau de Rulli et arrive dans les pieds de l'international malien qui glisse la balle dans les filets (1-0, 14').

 


La perspective d'une victoire donne des ailes aux Blanc et noir : Rulli doit intervenir sur une reprise par Guirassy d'un centre de Mendoza (29'), juste après la frappe plein axe de Ghoddos (28'). L'attaquant suédois donne des sueurs froides à la Paillade avec un autre coup franc... stoppé par une main claire et nette de Le Tallec (39'), jugée involontaire par l'arbitre de la rencontre, M. Abed.

Quelques instants auparavant, Mendoza avait été retenu par le bras dans la surface mais le sifflet était resté muet (38'). Plus tard, l'arbitre laisse le jeu se dérouler malgré l'évidente faute commise par Rulli sur Guirassy dans la surface (57'), suite à une passe en retrait ratée du gardien de Montpellier. Ces décisions plongent le stade de la Licorne dans l'incompréhension totale.

 

Le duo Delort-Laborde fait le reste

De retour sur la pelouse après la pause, la réplique montpelliéraine ne se fait pas attendre. Une tête de Le Tallec oblige Gurtner à bondir (47'), juste avant que le portier amiénois ne s'avoue vaincu. En effet, sur un magnifique coup franc - sifflé pour une faute discutable de Monconduit sur Delort - tiré par Savanier à 35 mètres, un Gaëtan Laborde isolé dans la surface égalise d'une tête piquée (1-1, 50'). 

Puis, son duo avec Andy Delort alourdit la marque : parti en contre, Laborde centre pour le Fennec au second poteau, qui marque d'une très belle reprise de volée à l'opposé de Gurtner (1-2, 83'). Le portier picard avait néanmoins réussi une belle claquette devant la tête de Laborde (62'), évitant ainsi à Montpellier de faire le break.

 


Avec cette défaite, l'Amiens SC reste à la 18e place, celle de barragiste. Le MHSC intègre quant à lui le top 5 provisoire avec 30 points et arrive à trois encablures de Rennes, 3e (33 points).


 


La réaction de Luka Elsner (ASC)
"Parfois la vie nous amène dans des moments très sombres où rien ne nous sourit. C'est dans ces moments où naissent les caractères forts en forçant son destin et son avenir. Ce soir, on se pose des milliers de questions. Pourquoi ce brin de réussite nous fuit par exemple. Il faut y répondre par un esprit de revanche. Ça passe par une victoire contre Reims la semaine prochaine. Notre situation est très difficile. La pression est très forte mais elle fait partie du métier. On doit répondre présents, ne pas se désolidariser et rester groupés."


La réaction de Michel Der Zakarian (MHSC)
"On s'est précipité en première période en encaissant un but trop vite. Ils nous ont plantés sur un coup de pied arrêté. Heureusement on a eu une meilleure maîtrise en seconde période. On marque un deuxième but de grande qualité par Delort. C'est la troisième année que l'on gagne à Amiens. [Sur l'association Delort-Laborde] On a deux combattants, deux joueurs capables de marquer et de faire marquer. Ils apprécient de jouer ensemble, ils sont généreux dans l'effort. Ils doivent être encore plus justes."
 

Sur le même sujet

Les + Lus