• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Face à Amiens, le LOSC conforte sa deuxième place au classement

© MaxPPP
© MaxPPP

Face à Amiens, ce samedi 18 janvier au stade Pierre Mauroy, les hommes de Christophe Galtier se sont imposés 2-1. À l'issue de cette 21e journée, le LOSC conforte sa 2e place provisoire de Ligue 1. L'ASC reste quant à lui 17e en attendant les matches de Dijon (18e) et Monaco (19e).

Par NL avec AFP

Ce n'était pourtant pas gagné. Dès la 5e minute du match, Amiens mène le jeu. Récupérant un centre de Timite, Otero ouvre son compteur de buts en Ligue 1 d'un plat du pied (0-1, 5') alors que Soumaoro s'installait tout juste dans ses cages. La défense basse des Picards est efficace puisqu'elle appuie sur le point faible des Lillois, déjà mis à mal par ce type de stratégie à Reims et Strasbourg. 

Première occasion à la 37e minute : Ikoné, Leão, Gouano, puis penalty, sifflée sur une faute sur Rafael Leão. Nicolas Pépé sert et manque largement le but (39'). C'est d'ailleurs la première tentative malheureuse de la saison de l'attaquant.
 

Des Lillois qui ne lâchent rien


Les Lillois, moral en berne, se ressaisissent juste avant la fin de la première mi-temps. Coup franc de Mendes, centre de Pépé.  Leão contrôle avec une aisance remarquable et inscrit le premier but du LOSC (1-1, 45' +2).

 



Le retour sur le terrain pour la deuxième mi-temps est à l'image de la première. Le bloc défensif amiénois tue dans l'oeuf toutes les tentatives lilloises. Pas de quoi décourager les joueurs rouges pour autant, et à raison. Le but de la victoire est signé Xeka (2-1, 85'). 

 

Réactions de Christophe Galtier (entraîneur de Lille) et de Christophe Pélissier (Amiens) :

Galtier : "C'est une victoire, la 12e de la saison, il faut l'apprécier. On a démarré le match avec un handicap qui est arrivé rapidement. On savait comment les équipes venaient jouer ici. On a subi un contre, on a été mené rapidement et on a mis du temps à rentrer dans le match. Au fur et à mesure, on a trouvé plus d'espaces et on a eu un penalty, manqué par Nicolas (Pépé), mais on a eu le bonheur d'égaliser avant la mi-temps.

Même si l'accouchement a été long, à force de travailler, on a eu ce ballon pour marquer ce deuxième but. Ca n'a pas été un grand match de notre part, mais cette fois-ci on l'a emporté. Je vois le verre à moitié plein. C'est un résultat important. Si ça ne passe pas par Nicolas (Pépé) ou Jo (Bamba), ça doit passer par d'autres joueurs. Il ne peut pas y avoir que de la transition rapide, il faut qu'il y ait d'autres styles de but et on travaille dans ce sens, en étant beaucoup plus patient, en restant équilibré. Le tournant du match, c'est d'avoir égalisé juste avant la pause."

Pélissier : "Ce qui me laisse des regrets, c'est d'avoir subi l'égalisation à la 46e minute car, du coup, la dynamique s'inverse. On a eu du mal dans la maîtrise technique en seconde période. On a mal géré les fins de mi-temps et on le paie cher. Le banc de Lille fait la différence aujourd'hui, car sur la première période, on était très cohérent et intéressant. Donc, c'est dommage de céder à cinq minutes de la fin sur une erreur de marquage. On sait que ce mois de janvier est compliqué car on affronte les trois premiers du classement (Paris SG, Lille, Lyon). On a l'impression de pouvoir les accrocher, mais à la fin, on perd. Donc, ça fait mal."

 

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus